Physique Quantique, Science et Esotérisme…

Arnaud THULY avril 19, 2015 31
Physique Quantique, Science et Esotérisme…

Bonjour à tous,

Pour ceux qui suivent mes travaux et le blog depuis un moment, vous savez que le domaine de la recherche me tient beaucoup à cœur. Comprendre nos disciplines fait partie de ce qui me passionne le plus et je consacre une grande partie de mon temps à ces travaux, tout en refusant de céder à la facilité d’aller chercher ailleurs des réponses toutes faites (que ce soit dans les religions, les traditions ou les dogmes en général). Cette position un peu particulière au sein du monde éso m’amène aussi à appeler en permanence à la prudence concernant les plagiats dont sont victimes les sciences traditionnelles dont les travaux sont détournés par des gens dont l’honnêteté intellectuelle n’est pas la principale vertu, qui utilisent les découvertes scientifiques (qu’elles viennent ou non de la physique quantique) pour promouvoir leurs thérapies et autres idéologies souvent dangereuses.
Je me bats contre cela depuis des années, et j’avoue être un peu las de voir tous ces sites à la con type Elishean, Espritsciencemetapsychique, Stop-mensonges & co… se servir de la science pour faire croire à leurs lecteurs que la physique quantique a prouvé toutes leurs idéologies, qu’elles soient ou non délirantes.

Et je suis plus las encore de voir le public les croire avec tant de naïveté et partager aveuglément leurs articles sans se rendre compte de rien. Depuis une quarantaine d’années, la physique quantique mais plus généralement la science, sont devenues les principales sources de désinformation au sein du milieu ésotérique. Elles servent de justifications absurdes et aveugles à toutes les idéologies qui, en s’appuyant sur un socle (pseudo)scientifique, parviennent à donner l’illusion d’une légitimité auprès du public qui bien souvent ne va pas chercher de discours contradictoire.

J’ai donc décidé de faire un article, simple et non exhaustif, pour reprendre les principales assertions de ce genre de sites et expliquer, du mieux possible, en quoi c’est du délire et de la pure manipulation.

Je ne suis pas physicien de métier, je le précise et je l’assume pleinement, mais je travaille avec suffisamment de VRAIS physiciens et d’astrophysiciens pour pouvoir malgré tout dresser un rapide portrait de tout cela tant je les entends régulièrement pester eux-mêmes. Au pire mes explications seront trop simplistes, et si je dis une ânerie en ces lieux, ils me reprendront avec bienveillance (ou alors qu’ils me banniront ad vitam de leur cercle d’amis :-D ).

Comme je le disais il y a peu, sachez douter. DOUTEZ de tous les discours et de toutes les idéologies. Doutez également de ce que moi je vous dis. Allez obtenir des compléments sur des sites vraiment scientifiques, il y en a plein sur la toile qui donnent gratuitement des explications plus complètes et plus précises que ce que je ne pourrais jamais moi-même faire, et qui sont le fruits de VRAIS spécialistes dont c’est le métier.
.

Quantique?

Tout d’abord et pour que l’on se comprenne bien, il faut définir rapidement ce que veut dire le terme de « quantique » et en quoi se différencie la physique quantique de la physique dite traditionnelle. La physique dite quantique repose sur l’étude des particules atomiques et subatomiques, c’est à dire tout ce qui est plus petit qu’un atome. Pendant longtemps on a cru qu’un atome était la plus petite particule existence (atome signifie insécable, qu’on ne peut pas casser), mais on sait depuis plus d’un siècle qu’en réalité il y a encore beaucoup d’autres choses en dessous: électrons, neutrons, protons, muons, quarks, leptons etc. et puis les fameux bosons dont tout le monde a beaucoup entendu parler ces dernières années. Ces particules sub-atomiques sont nommées des Quantons.

La physique quantique, au travers de la mécanique quantique, étudie entre autre les comportements de ces particules qui sont connues pour réagir de manière non classiques et non continues (je vous invite à chercher sur la toile si vous voulez mieux comprendre ce phénomène). La physique quantique est apparue pour venir pallier aux limites de la physique traditionnelle qui ne parvenait pas à expliquer certains phénomènes qui se passaient à échelle extrêmement petite, aux seins desquels la physique newtonnienne ne fonctionnait plus.

C’est une physique contre-intuitive dans laquelle il n’est pas possible de connaître en même temps la position et la vitesse d’un objet. Dans laquelle une chose peut également s’avérer être son contraire. Dans laquelle l’éloignement spatial n’implique pas nécessairement une diminution des forces qui lient deux objets quantiques.
C’est donc une nouvelle manière de concevoir le monde, à la fois physique, mais aussi philosophique.
-> Mais dans le monde subatomique avant-tout, car au niveau macroscopique, les lois newtoniennes continuent de s’appliquer, et la physique traditionnelle répond parfaitement à l’énorme majorité des phénomènes qu’elle rencontre.

.

La Physique Quantique (ou la science) a prouvé que tout est énergie!

C’est VRAI Mais…!

… vrai au sens scientifique du terme énergie, pas vrai au sens ésotérique du terme.
Le mot « Énergie » n’a absolument pas le même sens chez les scientifiques et dans nos disciplines.
-> Chez nous, l’énergie est un terme vague que l’on emploie faute de vocable adapté pour parler de la nature invisible de l’univers, celle sur laquelle et avec laquelle nous agissons, que ce soit en magie ou dans n’importe quelle thérapie énergéticienne.

En science, lorsqu’un phénomène entraîne un autre phénomène, l’intensité du second phénomène dépend de l’intensité du premier. L’énergie correspond à cette force qui se conserve et se transforme en passant d’un phénomène à un autre. Et évidemment, c’est donc applicable pour tout dans l’univers.
-> Prenons un exemple qui sera plus parlant. Si vous jetez une pierre du haut de la tour Eiffel, elle va gagner en vitesse à mesure de sa chute, en fonction de sa masse et du phénomène de gravitation. Quand la pierre touchera le sol, toute cette énergie accumulée sous forme de vitesse se propagera sur le sol, entraînant une déformation à la fois de la pierre et une déformation du sol, qui se caractérisera notamment par une transformation sous forme de chaleur et potentiellement de rupture. Dans cet exemple, c’est ce que l’on appelle l’énergie cinétique.
Selon l’application de cette force et donc de cette énergie, on pourra la transformer en chaleur, en électricité, en mouvement ou en n’importe quoi d’autre.

N’hésitez pas à lire un petit article rédité par le CEA (Commissariat à l’Énergie Atomique) consacré à l’énergie en science, que je trouve très sympathique pour mieux comprendre de quoi il s’agit : http://www.cea.fr/jeunes/themes/l-energie/l-energie

Donc Oui, la science a prouvé que tout est énergie, mais pas au sens ésotérique du terme. Se servir de cette découverte pour justifier une idéologie de nos disciplines relève de la plus pure malhonnêteté.

.

La Physique Quantique (ou la science) a prouvé que la matière est une onde!

C’est FAUX!

Il existe effectivement une hypothèse émise par quelques chercheurs (plus ou moins sérieux) à la fin du 20ème siècle. Mais cette hypothèse n’a jamais pu être démontrée ni commencer à être démontrée.
Par conséquent elle relève davantage de la conjecture que de l’hypothèse, quand bien même certains n’hésitent pas à faire appel à des multitudes d’équations pour prouver la véracité de leurs propos (Je rappellerais à ce sujet que faire appel à des  milliers d’équations complexes comme une tentative de justification n’a jamais constitué la moindre preuve de la validité d’une hypothèse…).
A ce niveau, je peux aussi bien dire que la matière est un spaghetti, ça relèvera pratiquement de la même chose.

-> Bien sûr, certains évoqueront notamment la fameuse fente de Young, cette fameuse expérience qui a démontré que les photons pouvaient se comporter à la fois comme de la matière ou comme une onde selon la situation et le cadre expérimental. C’est ce que l’on appelle la dualité onde-corpuscule. Mais cette appellation est litigieuse et incomprise du grand public (et des charlatans qui s’en servent pour justifier leurs idéologies), car elle laisse penser que certaines particules se comporteraient littéralement à la fois une onde et à la fois comme de la matière selon comment regarde l’expérimentateur. Or en réalité, le déplacement des quantons (c’est à dire pour les particules de petite taille) ne relève ni de l’onde ni de la matière, mais d’une espèce de troisième forme un peu « hybride ». Ornithorynque

-> L’exemple le plus compréhensible est celui de l’ornithorynque, cet animal à bec de canard et à queue de castor. Si on le regarde par devant, on dira que c’est un canard. Si on le regarde par derrière, on dira que c’est un castor. Mais ce n’est ni un castor, ni un canard. C’est mélange bizarre des deux, une autre espèce qui n’a strictement rien à voir avec les deux autres. Sachez que même au sein de la physique quantique, cela fait encore débat sur la nature exacte de cette troisième forme.
Donc tout le délire du « comportement des changements de particules [qui se ferait] en fonction de la perception et de la conscience d’une personne » relève de la bêtise profonde et de la manipulation intellectuelle. Tenez-vous le pour dit.
Cela nous amène donc à l’assertion suivante….

.

La Physique Quantique (ou la science) a prouvé que l’esprit agit sur la matière!

C’est FAUX!

Évidemment, on aimerait tous que ce soit vrai, on aimerait que ce soit prouvé car cela viendrait confirmer nombre de nos pratiques et nombre de nos postulats existant depuis des milliers d’années.
Mais à l’heure actuelle, c’est mensonger que de prétendre que la science a pu le prouver même en infime partie.
-> Ceux qui prétendent cela s’appuient généralement sur la fente de young dont nous avons parlé, mais comme je l’ai expliqué, c’est une manipulation intellectuelle. Une manipulation bien jouée car le lecteur peu au fait du sujet se laisse facilement berner.
Je suis convaincu que cela viendra et qu’un jour la science confirmera ces postulats, mais jusque-là, prétendre que c’est déjà fait est un mensonge éhonté.

.

La Science (pas de physique quantique ici) a prouvé le principe de mémoire génétique!

C’est VRAI mais…!

Hé oui, c’est bien vrai (et sachant toutes les dérives, je suis le premier à en pleurer).
Plusieurs expériences ont été réalisées par le passé et d’autres modernes viennent le confirmer, il existe bien une mémoire génétique chez les êtres vivants.
-> En apprenant à une souris à avoir peur d’un élément (que ce soit visuel, auditif ou odorant), ses petits présenteront naturellement la même peur instinctive.

Cependant, cette découverte est à prendre avec d’énormes pincettes. Car s’il est vrai que nous possédons une forme de mémoire génétique, à ma connaissance on ne sait pas encore comment elle se transmet véritablement (le décodage génétique n’en étant qu’à ses débuts proportionnellement).
Et surtout, le fait que nous ayons une certaine forme de mémoire génétique n’implique pas qu’il soit possible de s’en débarrasser, puisqu’elle est logiquement codée dans les gènes, c’est à dire dans l’ADN ou l’ARN. Alors si vous savez comment les modifier, je suis convaincu que des laboratoires vous paieront des milliards de dollars pour savoir comment s’y prendre (vu toutes les maladies que cela permettrait de résoudre).

En clair, si quelqu’un prétend avoir de telles capacités et/ou s’appuie sur ce genre de découverte pour valider son idéologie sans qu’il soit déjà milliardaire, c’est très certainement une arnaque. Doutez! (et pas la peine de faire croire que les laboratoires ne veulent pas en entendre parler, soyez certains qu’ils trouveraient une solution pour gagner des milliards avec ce genre de découverte.)


.

La Physique Quantique (ou la science) a prouvé l’existence des mondes parallèles!

C’est FAUX Mais…!

Le principe des mondes parallèles est bien une hypothèse sérieuse qui revient dans plusieurs théories, avec des distinctions notables dans chacunes.
-> On a par exemple celles qui prônent l’existence d’univers parallèles issus des multitudes de choix (ou qui résulteraient de l’impact du principe d’incertitude/indétermination, qui lui aussi est détourné et mal compris, mais je vous invite à chercher sur wikipédia),
Celles qui prônent l’existence d’univers parallèles en forme de négatif du notre, composés essentiellement d’antimatière,
Celles qui prônent l’existence d’univers parallèles récupérant ce qui « disparaît » de notre univers (par les trous noirs par exemple) etc etc etc.

Donc il y a bien des hypothèses oui. Mais ce sont des hypothèses qui permettent une modélisation théorique, et absolument pas des certitudes avérées.
La physique quantique n’a donc jamais prouvé l’existence des mondes parallèles, et tant qu’on ne verra pas Quinn Mallory débarquer par un trou de vers à l’aide d’une machine capable de sauter d’un multivers à l’autre, je doute qu’on sera en mesure de prouver quoi que ce soit à ce sujet.

.

La Physique Quantique (ou la science) a prouvé que tout est interconnecté!

C’est FAUX mais…!

Souvent utilisée pour justifier des phénomènes de voyance, l’interconnexion que nous défendons dans nos disciplines (notamment grace au fameux « Tout est énergie ») n’a jamais été démontrée scientifiquement.
Les détournements idéologiques s’appuient souvent sur deux phénomènes : le fait que deux particules liées l’une à l’autre peuvent s’attirer davantage à mesure qu’on les éloigne (ce qui est contre-intuitif) et ce que l’on appelle le phénomène d’ « Intrication Quantique », qui fait que deux particules dans un état dit d’intrication, se comportent de la même manière quelle que soit la distance qui les sépare.
-> En gros, si une particule A1 et une particule A2 sont séparées de 20km, en agissant sur A1 il sera possible d’observer au même instant le même effet sur A2.

N’oubliez pas que la physique quantique est bien souvent contre-intuitive et donc illogique en apparence pour nos sens et notre raison, sans qu’elle le soit nécessairement en réalité.
C’est clairement un phénomène incroyable, qui ouvre la porte à bien des extrapolations. Mais ce ne sont que des extrapolations et pas des certitudes ou des preuves scientifiques. Prétendre l’inverse est de la malhonnêteté.
.

(BONUS) Oui mais untel est (soit-disant) un scientifique, il sait donc de quoi il parle!

On aimerait croire que c’est vrai, mais en pratique c’est FAUX.

Un biologiste ou un médecin par exemple ne connaît rien et ne comprend rien à la physique quantique ou même à la physique. Ce n’est pas son métier, les échelles sont totalement différentes. Ce serait comme vouloir faire croire qu’un sociologue pourrait comprendre toute la biologie (ou la médecine) au prétexte que lui aussi étudie l’homme. Cela vous paraît surement absurde dit ainsi, mais c’est pourtant exactement ce qui est prétendu.
Un physicien non spécialisé a lui-même du mal à comprendre la physique quantique et pour tout dire, les mécanismes de la physique quantique vont souvent à l’encontre de ceux de la physique traditionnelle, ils sont souvent contre-intuitifs. Il est certes forcément plus qualifié que le médecin ou le biologiste, mais pas forcément assez pour tout y comprendre (et n’oubliez pas non plus que sur internet, tout le monde peut prétendre être ce qu’il n’est pas…)

Alors oui je suis un peu mauvaise langue, mais il faut comprendre qu’il n’y a pas LA science, où tout serait compréhensible par tous les scientifiques, il y a LES sciences, avec des spécialistes de chaque domaine, de chaque « niveaux de grandeur » on pourrait dire, et d’autres autour qui peuvent vaguement avoir quelques notions et comprendre en surface. Peut-être plus profondément que vous et moi, mais pas nécessairement beaucoup plus si vous-mêmes vous y intéressez. Si la plupart des spécialités scientifiques nécessitent des années et des années d’études pour être maîtrisée correctement, ce n’est pas par hasard! Il faut tout ce temps pour maîtriser convenablement sa discipline!
-> Vous seriez prêt à donner un scalpel à un kinésithérapeute pour qu’il réalise votre opération du cœur au prétexte que lui aussi a fait des études de médecine?
Non?
Moi non plus!
Alors pourquoi en irait-il différemment pour toutes les autres disciplines scientifiques?

Souvenez-vous que tout le monde agit par intérêt, et ceux qui manipulent, truquent ou inventent des choses ne le font pas dans le but d’aider l’humanité à s’améliorer (même si c’est souvent ce qu’ils prétendent), mais dans celui d’en tirer un bénéfice personnel, que ce soit le pouvoir, la visibilité, la reconnaissance ou l’argent.
Restez lucides, tous ceux qui prétendent pouvoir TOUT guérir grâce à telle ou telle thérapie quantique ou telle thérapie prouvée par la physique quantique ne font cela que par pur charlatanisme, bêtise ou ignorance (ou les 3 à différents degrés) et usent du terme quantique pour s’arroger une pseudo légitimité rassurante, dans le seul but d’attirer une clientèle prête à tout pour résoudre ses problèmes.

-> L’idée de rentrer dans un groupe (on n’a plus le droit de parler de secte….) comme la Scientologie ne vous viendrait pas à l’esprit car vous en connaissez les dérives et les dangers idéologiques! Alors pourquoi vous jeter dans la gueule du loup en promouvant des mensonges qui ne valent pas mieux? Simplement parce que cela fait plus scientifique? Soyons sérieux!

Alors par pitié, arrêtez de partager aveuglément des articles de tous ces sites en croyant qu’ils donnent une autre version de la science ou qu’ils savent de quoi ils parlent au prétexte qu’ils citent des études, utilisent des mots complexes, se font passer pour des scientifiques ou semblent à peu près sérieux, car ils ne font qu’inventer la plupart des choses, et détourner les découvertes scientifiques réelles pour leur propre profit et leur propre intérêt.

Revue NatureSi vous vous intéressez vraiment à la science et à ses découvertes, abonnez-vous à des vraies revues scientifiques plus ou moins généralistes comme « Nature« , « Science« , « PNAS« , ou, si ces revues trop complexes, coutent trop chères ou que vous ne parlez pas anglais, des revues de vulgarisation comme « Science & Vie » ou « Science & Avenir » pourront déjà vous éclairer et vous aider à comprendre tout en vous tenant informés des réelles découvertes (préférez plutôt la première revue de vulgarisation, la dernière ayant une tendance au dogmatisme scientifique que je trouve assez déplorable dans le principe et en contradiction avec l’esprit scientifique…).
Tout en gardant en mémoire que les revues de vulgarisation portent bien leur nom (sans que cela soit péjoratif pour autant).
-> Comme le disait Richard Monvoisin, « Un article de Science & Avenir est à la théorie quantique ce que la barre chocolatée est à la tortillade de fruits de mer en sauce : un coupe-faim« .

En ce qui me concerne, j’estime qu’on pourra rajouter à cette métaphore que de ce point de vue, les théories évoquées sur les sites web cités en début d’article sont simplement comparables aux restes indigérables qu’élimine votre corps dans les toilettes chaque jour.
Par conséquent, merci de penser aux autres et de tirer la chasse derrière vous au lieu de vouloir partager avec ceux qui viennent après.

______________

PS : Et si vous êtes en manque de partage, partagez cet article tout autour de vous et contribuez ainsi à combattre les dérives en tout genre qui polluent nos milieux. Nous sommes tous responsables de ce qui arrive. Ne pas en parler c’est fermer les yeux. Fermer les yeux c’est laisser faire. Laisser faire c’est être complice!

PS bis : j’espère ne pas avoir dit de grosses bêtises. En cas de besoin, explorez les différents liens donnés dans l’article, les gens qui les ont écrits sont 10000000 de fois plus intelligents et compétents que moi ^_^

31 commentaires »

  1. Aloha Lilly Dimanche 19 avril 2015 à 18 h 07 min - Reply

    Une fois n’est pas coutume, j’aime lire tes articles y compris lorsqu’ils se range dans la case coup de gueule… Long (chouette de la lecture) mais toujours aussi clair a comprendre (merci pour mon neuronne) avec cette pointe d’humour

    Bref … effectivement le mots quantique est utilisé a tout va … ce mots magique a conotation mystérieuse se prête tellement bien au monde ésotérique… et pour peu qu’il y’est un pellerin dans le coin qui sache pleinement ce que signifie ce mot qui l’écoutera… hein?? Donc on en abuse… et plus le mot quantique est écrit gros et plus l’enseigne parait sérieuse …. heu…

    Marrant moi ca me fais fuir …

    Merci Arneaud … encore une fois

  2. Aloha Lilly Dimanche 19 avril 2015 à 18 h 08 min - Reply

    oups j’aurais du me relire avant de poster… désolé pour le « e » a Arnaud

  3. Melliarine Dimanche 19 avril 2015 à 19 h 55 min - Reply

    Merci pour ces bonnes paroles! Cela est toujours très instructif et très rafraîchissant de vous lire :)

  4. dominique paredes Lundi 20 avril 2015 à 5 h 13 min - Reply

    bonjour, je ne prends quasiment jamais la parole, préférant lire et méditer et me faire ma propre opinion par rapport à ce que j’expérimente , laissant le soin à ceux ou celles qui ont plus d’expérience que moi de parler souvent en bien de sujets qu’il maîtrise ou prétendre maîtriser, mais là mr thuly, non vraiment votre réquisitoire sur la physique quantique, je ne cautionne pas, même assez déçue de vos propos…

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Lundi 20 avril 2015 à 8 h 15 min - Reply

      Bonjour Dominique,
      Il ne s’agit pas tant d’un réquisitoire pour la physique quantique que contre les dérives et autres détournements idéologiques où elle sert de justification. Si les dérives idéologiques se limitaient à une question de simple point de vue menant au débat, je ne prendrais pas la parole sur de tels sujets car nous serions dans le domaine de la liberté de pensée et même si certaines idées sont farfelues, chacun reste libre d’y croire ou non.
      Mais ces dérives mènent chaque jour à des cas médicaux graves, à la perte d’indépendance mentale et de toute forme d’esprit critique, à la mise sous tutelle tant physique que mentale, à la perte souvent massive d’argent et j’en passe, et ce au profit de charlatans, de manipulateurs et de pervers narcissiques en tous genres qui font passer leurs idéologies en faisant croire qu’ils disposent d’une caution scientifique.
      Si vous préférez fermer les yeux et cautionner ces dérives et ces mensonges, grand bien vous fasse.
      Ce n’est pas mon cas.
      Cordialement

  5. Juju Lundi 20 avril 2015 à 9 h 03 min - Reply

    Un grand merci pour cet article ! Vos écrits sont toujours aussi rafraîchissants. :)

    Les magicien(ne)s n’ont pas besoins de chercher des mensonges dans la physique quantique, Frater Perdurabo en a fournit quantité dans son Liber 333. ;) Dans lequel on trouve, au chapitre 45, que les magicien(ne)s ont besoin de maîtriser leur scepticisme.

  6. Huguet Robin Lundi 20 avril 2015 à 9 h 18 min - Reply

    Bonjour Arnaud,
    Je suis d’accord que beaucoup utilise le mot quantique à tors et à travers sans aucune raison pour justifier tout est n’importe quoi. Par contre dans ton article tu utilise le mot « Faux » un peu à tors et travers aussi. Certaine chose que tu cite « faux » sont des théories à ce jour, ni prouvé ni réfuté. Et je pense qu’il est du libre arbitre de chacun de ce reconnaître dans une nouvel théorie scientifique. Après il est justifier de leur faire comprendre que la science n’as pas « prouvé » cela mais le mot « faux » me dérange. Peu être « pas prouvé » serait plus correct et ferait mieux comprendre au personne la nuance entre quelque chose de « prouvé » par la science et quelque chose de « non réfuté ».
    Tant que des personnes n’aurons pas fait la différence ils continuerons de ce faire avoir par des théories farfelues effrayamment fantasmagorique.

    Avec mon respect,
    Robin

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Lundi 20 avril 2015 à 9 h 39 min - Reply

      Bonjour Robin,
      Je comprends tout à fait ta remarque et je suis pleinement conscient de ce parti pris dans l’article.
      Le choix est volontaire.

      Comme tu as pu le remarquer, l’usage du mot « VRAI » ou « FAUX » répond à chaque fois à « La physique quantique (ou la science) a prouvé que« .
      La réponse est donc nécessairement vraie ou fausse, et il n’ a donc aucun usage abusif de ces termes. Les choses sont simples à ce niveau, soit la science a pu le démontrer, soit c’est encore une simple hypothèse (et pas une théorie ;-) ) et dans ce cas prétendre que cela a été prouvé est un mensonge. Il n’y a donc pas à prendre de pincettes, même si encore une fois je comprends la remarque.

      La raison de ce choix est simple: si on dit qu’une théorie est non prouvée alors les gens qui la soutiennent auront toujours le même réflexe de défense: « oui mais on ne peut pas tout expliquer » ou « la science ne sait pas encore tout ». Et ils auraient pleinement raison. Il suffit de voir tout le débat sur le créationnisme pour comprendre le problème et voir les limites de ce genre de réponse.

      En allant volontairement sur le terrain du vrai et du faux, ce n’est plus tant l’ « hypothèse scientifique » qui nous intéresse mais le fait de mentir au public et de lui faire croire que le milieu scientifique a validé l’idéologie. Ce n’est donc pas le même terrain de bataille, et c’est un terrain où il est facile de démontrer l’arnaque sans que l’avis ou les croyances personnelles ne viennent rentrer en ligne de compte.

      La liberté d’émettre des hypothèses est importante, tant pour la liberté d’expression que pour permettre à la science d’avancer. Il n’y a aucun mal à avoir un avis, à le partager, à émettre des hypothèses, à essayer de faire des liens. Tant que l’on a conscience qu’il ne s’agit de rien de plus que d’un avis. Mais dès qu’on présente cet avis comme une vérité avec une caution scientifique, alors c’est du charlatanisme et du mensonge.

      Tu comprends? Le but de cet article est donc de mettre en lumière ce genre d’arnaques et uniquement cela.
      Pour l’aspect purement scientifique, je trouve qu’il vaut mieux renvoyer les gens sur des sites spécialisés tenus par des professionnels, je n’ai en ce qui me concerne pas la prétention de pouvoir enseigner quoi que ce soit à ce sujet :-)

      • Huguet Robin Mardi 21 avril 2015 à 22 h 46 min - Reply

        Bonjour et merci de votre attention à mon message.
        Tout ce que vous dite est entièrement exacte. Mais pour une personne qui ne fait pas la différence entre une théorie et une preuve dans le domaine scientifique n’as toujours pas compris ici de quoi il s’agis.
        Peut être que ce qui me gêne c’est que certaine théorie que vous exposait ici comme « non prouvé » en utilisant le mot « faux » sont des théories vraiment très plausible et que rien n’indique qu’elle serons démontré par la suite.
        Et finalement par la suite les personnes qui sont aujourd’hui – on va dire berné – par ces nouvelles théories et les extravagance qui sont créé autour n’aurons toujours pas de quoi faire la différence pour les suivantes.

        Et je suis vraiment d’accord avec vous que la phrase « la physique quantique l’a prouvé » me fait toujours grincer des dents.

        PS : Juste une précision, une théorie est quelque chose qui n’est pas prouvé. C’est quelque chose qui a était admis par observation et expérience et qui n’est pas réfuté. Je parlait donc bien de théorie et non d’idée.

        Robin

  7. thibault Lundi 20 avril 2015 à 13 h 56 min - Reply

    Bonjour,
    Je suis de meme tres interessé par toute l’avancé de la science et les bienfaits qu’elle peut faire. J’aimerai juste revenir sur un point afin que tu eclaires ma lanterne. L’experience en physique quantique sur l’experience a double fente : si ma comprehension est bonne j’avais integré que un tacchion ( tres proche des propriete d’un photon) se comportait soit comme une onde, soit comme une particule. Et un observateur pouvait influencer l’expression de cet agregat energetique. Reexplique moi si je me trompe.

    Autre point que je voudrais eclaircir : beaucoup de chercheur s’interesse au action a distance, a la telepathie, a la clairvoyance en laboratoire de maniere serieurse ( dean radin dans son dernier livre super pouvoir ) je pense que c’est le meilleur moyen de parvenir a d’abord valider le postulat de beaucoup de theorie en esoterisme et ainsi pouvoir aller plus loin dans la comprehension du phenomene, car c lorsque la theorie marche et est reconnu que cette theorie vaut le coup d’etre exploite.

    Cordialement,

    Thibault :-)

    P.S : pour les amoureux des soins energetiques un tres bonne article donne un debut de comprehension sur les canaux que cette « energie de soin  » peut prendre pour soigner le corps d’autre personne a distance => http://scholar.google.fr/scholar?as_ylo=2014&q=moga+heal+hz+touch+reiki&hl=fr&as_sdt=0,5

    Des resultats similaires sont donne par l’auteur thierry janssen dans son ouvrage la solution interieure.

    Arnaud, dit moi ce que tu penses de tout cela, ton point de vue m’interesse

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Lundi 20 avril 2015 à 14 h 50 min - Reply

      Bonjour Thibault,
      Alors, tout d’abord il faut comprendre que le tachyon est une particule dont on a jamais prouvé l’existence. Elle n’est qu’une simple hypothèse s’inscrivant dans une théorie plus vaste, mais la validité de cette théorie ne repose pas sur l’existence du tachyon, et l’existence même de ce genre de particule contreviendrait aux lois générales de la relativité restreinte. De mémoire, sa principe caractéristique serait en effet non pas de se comporter soit comme une onde soit comme une particule, mais de n’avoir aucune vitesse limite (le fameux C de l’équation d’einstein), donc d’aller plus vite que la vitesse de la lumière qui sert aujourd’hui de référent. Sachant que la vitesse limite est une valeur liée à une particule de masse nulle (ce dont on est pas certain pour le photon), l’idée qu’une particule de masse non nulle puisse dépasser cette vitesse peut fonctionner sur le papier, mais reste dérangeante dans l’absolu.
      Bref pour l’instant cette particule n’existe que sur le papier, elle n’a jamais pu être observée donc on ne peut rien savoir de son réel comportement (si tant est qu’elle existe!).

      Beaucoup de chercheurs s’intéressent en effet aux travaux d’actions à distance, c’est d’ailleurs là la principale vocation de la parapsychologie (et avant de la métapsychie). J’ai écrit un petit article sur l’IFRP au sujet de ces recherches, je t’invite à aller y jeter un oeil pour avoir mon sentiment à ce sujet :-)

      Enfin pour le lien que tu as donné, cela fait notamment partie des travaux que j’ai pu lire il y a déjà quelques années liés aux recherches menées par l’université de Princeton. Je sais que l’O.r.s.T bosse avec eux de temps en temps, il y a beaucoup de travaux d’un énorme intérêt qui sont menés sur les thérapies énergéticiennes. Certains dossiers circulent sur le web, il faut les chercher un peu mais leur lecture en vaut largement la peine! ;)

  8. thibault Lundi 20 avril 2015 à 17 h 05 min - Reply

    Re,
    Merci pour cette precision je n’avais pas du tout creuser la question au niveau de la signification des particules. Mais ma question est quelle explication pouvons nous avoir d’autre que celle que la conscience a une influence sur la matiere dans l experience a double fente. Je pose cette question parce que dean radin a utilise ce protocole afin de tester la non localite de la conscience avec des meditants experimentes. Si cette experience ne permet pas de tester l’action de la conscience sur certaine microparticule que permet elle?

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Lundi 20 avril 2015 à 17 h 30 min - Reply

      Je ne connais pas les travaux de dean radin donc il m’est difficile de te donner un avis dessus.
      Quoi qu’il en soit, l’expérience de young ne pose pas directement le problème de l’impact de l’humain sur l’évaluation de la recherche, c’est un amalgame que l’on a fait.
      En réalité le problème que tu évoques est davantage lié à la théorie d’indétermination, dite également d’incertitude. Je vais essayer de te répondre mais j’espère ne pas dire d’âneries, un physicien te l’expliquerait mieux que moi et je crois sincèrement qu’il vaudrait mieux lui demander à lui ^_^ A chacun son job comme on dit :-p
      Bref, en clair selon cette théorie il est impossible de prédire comment une particule va se comporter. Il y a une forme de hasard à l’intérieur. En temps normal il existe une théorie qui voudrait que si on avait toutes les infos sur tout, on pourrait tout prédire et tout anticiper. Mais en physique subatomique ce n’est pas possible, même en ayant toutes les infos il y a une sorte d’impossibilité de prédiction. Ainsi, le simple fait de regarder une particule peut altérer son comportement. Comme le fait de ne pas regarder. Ou le fait qu’à 10000km de là quelqu’un éternue. Ou n’importe quoi d’autre. Cela n’a strictement rien à voir avec la conscience humaine de base même si forcément à coups de raccourcis on peut avoir cette impression (puisque c’est bien l’humain qui cherche et donc qui regarde). En fait il est simplement impossible de savoir où une particule va se trouver à un instant T. On peut voir à peu près son mouvement et en gros déterminer une espèce d’énorme zone récurrente où la particule se ballade, mais il sera impossible de définir un point et de dire « à cet instant elle va être là ».

      Pour le phénomène de non localité c’est encore autre chose. En gros en physique normale on considère qu’un objet ne peut subir d’influence que de son environnement proche. En clair si on sépare deux objets de 10km ils ne peuvent plus avoir d’influence l’un sur l’autre. Mais en physique quantique, le phénomène d’intrication quantique (dont j’ai parlé dans l’article) remet ça en question puisque meêm fortement éloigné des objets peuvent continuer à avoir une influence l’un sur l’autre.
      Alors pour être sincère, parler de « non localité de la conscience » je ne comprends qu’à moitié le sens et pour moi cela fait un peu charabia new age et à première vue détournement du jargon scientifique, mais encore une fois je ne connais pas la dite expérience ni le travail dont tu parles, donc je ne peux pas juger véritablement. Désolé :/

      • thibault Lundi 20 avril 2015 à 19 h 56 min - Reply

        Un auteur a connaitre ! Notamment pour ses travail sur la precognition et la clairvoyance. Il est finance par le gouvernement americain au sein de l’institut de noetic et est considere comme le meilleur specialiste mondial en parapsychologie selon l’imi !

  9. Amandine Mercredi 22 avril 2015 à 20 h 52 min - Reply

    Bonjour,
    Cet article est très intéressant (comme tous les autres d’ailleurs!)… Il y a juste quelque chose que je ne comprends pas sur le « tout est énergie ». En physique l’énergie est ce qui permet (entre autre) la transformation (l’énergie du mouvement donne de la chaleur ou de la vitesse…) c’est bien ça? Et en éso c’est le même principe non? On se sert de l’énergie pour permettre une transformation/ transmutation? Bien sûr, cela n’est pas prouvé scientifiquement, mais on parle bien du même principe non?
    En me relisant je me rends compte que je ne m’exprime pas très clairement… En résumé je ne comprends pas pourquoi c’est faux de dire que « tout est énergie ».
    Merci pour tout éclaircissement, mon pauvre cerveau est à la dérive :)

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Dimanche 10 mai 2015 à 11 h 59 min - Reply

      En fait c’est assez simple mais pas forcément facile à exprimer. Pour nous en ésotérisme, l’énergie est littéralement « quelque chose », pas juste une force découlant de la transmutation d’autres forces préalables. En apparence cela peut sembler pareil, mais dans les faits ce n’est pas le cas. L’apparente similarité des concepts est trompeuse, d’où cet amalgame qu’on fait parfois.

  10. Angellyca Jeudi 14 mai 2015 à 17 h 14 min - Reply

    J’ai adoré ! Ça fait toujours plaisir de voir des gens qui ne gobent pas tout…. Et qui pensent seuls. :)

  11. Cordier Frédéric Jeudi 27 août 2015 à 12 h 40 min - Reply

    Bonjour Arnaud, vous aimez la science, la physique quantique et détestez qu’elles soient manipulées à toutes les sauces sans *preuves scientifiques* …

    J’aimerais que l’on se contacte par e-mail pour partager certaines idées … Je pense (j’espère) que cela vous intéressera ;)

  12. Cats Vendredi 9 octobre 2015 à 21 h 31 min - Reply

    Bonjour

    Le quantum est un états, c’est a dire, un états intriqué.

    Pas imbriqué, mais intriqué, c’est pour cela qu’il n’y a plus de distance entre deux particules, ou la prère de deux personnes.

    Bon !

  13. Cats Vendredi 9 octobre 2015 à 21 h 33 min - Reply

    Bonjour

    Oups, un petit coup dans le nez, cela parait, hihihihi, …… dans la texte plus haut, pas prère mais prière.

    Désolé

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Vendredi 9 octobre 2015 à 22 h 47 min - Reply

      Utiliser l’intrication quantique pour valider la prière? Moui…. ou pas :-/

  14. cats Mardi 13 octobre 2015 à 1 h 32 min - Reply

    Bonjour Arnaud

    Une petite question, car tu me semble asser équilibrer.

    J’ai défini le Big Bang comme un état non local devenu un état local.

    De la fait qu’il y a un état quantique via notre Univers.

    Quand paense tu ?

    .

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Mardi 13 octobre 2015 à 9 h 57 min - Reply

      A vrai dire je ne vois pas le rapport entre le big bang et les principes de localité ou de non localité dans la mesure où ces deux concepts existent dans des théories qui s’opposent :-/ . Tu peux développer ton idée?

  15. cats Mardi 13 octobre 2015 à 1 h 35 min - Reply

    De la le fait qu’il y a un état quantique via notre Univers.

    Quand pense tu ?

    Désolé pour mon octo ….

  16. cats Mardi 13 octobre 2015 à 21 h 18 min - Reply

    Bonjour

    La non-localité est défini comme un état ou les objets sont seulement intriqué.

    La localité est l’état selon lequel des objets distants ne peuvent avoir une influence directe l’un sur l’autre, un objet ne peut être influencé que par son environnement immédiat.

    Pour voir un Univers a la foi local et non-local comme le nôtre ?

    Au temps 0 il n’y avait rien, ni matière distribuée dans le temps et dans l’espace, même pas un rien ne se crée rien ne se perd.

    Pour avoir —– un électronégativité ou un électropositivité des atomes, l’états baryonique est obligatoirement local.

    Il est défini que le Big Bang avait la grosseur d’une orange lors de sont expression, de l’inflation de cette orange a l’expansion de l’Univers, l’énergie requise ne peut que venir d’un état non-local, car le vecteur qui unit deux particules intriqué peut être transformer en énergie si l’état intriqué se transforme en état local.

    Pour fair simple.

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Mardi 13 octobre 2015 à 22 h 09 min - Reply

      Je crains qu’il n’y ait une méprise. Le principe de localité et de non-localité ne vont pas de paire.
      Ce sont des théories qui s’opposent dès qu’on tente de regarder semblable échelle (si l’on regarde à des échelles différentes on peut avoir cette illusion cependant), notre univers n’est pas « à la fois local et non local », dans la théorie d’einstein elle est locale, dans la mécanique quantique (dont ne fait pas partie la théorie de la relativité restreinte) elle est non-locale, mais les deux théories sont opposées et on sait aujourd’hui qu’einstein s’était juste gouré au niveau des quantons (ça lui est arrivé parfois ^_^ ). Ce sont des conceptions différentes liées à des échelles de regard différentes au moment où elles ont été émises, mais il n’y a pas de cumul des deux (même la matière non baryonique est loin d’être aussi locale que l’imaginait einstein).

      Quant à l’idée de « car le vecteur qui unit deux particules intriqué peut être transformer en énergie si l’état intriqué se transforme en état local », à titre purement personnel (mais je ne suis pas physicien) cela ne me semble reposer sur rien si ce n’est une méprise sur le principe d’état et sur les implications du principe d’intrication (d’autant qu’il ne peut y avoir de création d’énergie au sens physique du terme, le principe fondamental de la thermodynamique étant la conservation permanente de l’énergie).
      Pour ce qui est du big bang, la théorie du rien est une conception des années 90 qui continue à garder ses partisans, mais aujourd’hui de plus en plus d’astrophysiciens pensent plutôt que le big bang était un simple renouveau d’un univers précédent qui après s’être expansé, se serait replié jusqu’à reprendre la taille d’origine, condensant alors toute l’énergie accumulée jusqu’à provoquer de nouveau une déflagration. Notre univers ne serait donc qu’un nouvel univers découlant d’un précédent dans une boucle interminable. Mais là encore, ce n’est qu’une théorie, il nous sera éternellement impossible de reculer au delà du mur de Planck pour savoir ce qu’il en est vraiment…, dès lors toutes les affirmations se valent, puisque personne ne pourra jamais aller vérifier :-)
      Bonne soirée

  17. cats Mercredi 14 octobre 2015 à 0 h 22 min - Reply

    Bonjour

    Non ! Il n’y a pas de méprise sur les états, ni sur les vecteurs possible, ni sur la RG, ni sur la RR.

    Merci pour de m’avoir répondu.

    A+

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Mercredi 14 octobre 2015 à 9 h 45 min - Reply

      Si vous le dites ^_^
      Bonne continuation

  18. Jérémie MIOT Lundi 28 décembre 2015 à 23 h 38 min - Reply

    Merci pour cette article il m’a aider à mieux voir le juste et le contre et surtout par la suite à savoir par moi même ce qui est bon ou pas à prendre sans que j’ai forcément besoin d’aide des autres pour m’aider à m’en rendre compte.

    (Un clin d’œil à Sébastien le M. qui ma partager cette article par lien et qui m’aide à véritablement à comprendre ce qu’est un dogme et une proprioception. Sa peut paraître bête mais important pour mon évolution ;)) :)

  19. Margot Mercredi 29 novembre 2017 à 11 h 00 min - Reply

    bonjour, ce que la physique quantique découvre était inscrit dans la Torah – mais tout est question de lecture, et certaines lectures demandaient le développement récent des connaissances scientifiques. Les kabbalistes le savaient depuis longtemps, l’exprimant avec d’autres mots (voir Laïtman, qui a fait l’exercice avec des physiciens nucléaires américains). Mais de nos jours beaucoup d’illuminés se servent de la vulgarisation de la Kabbale, croyant pouvoir s’abstenir du sérieux et de l’implication que demande son étude et l’utilisant à tort et à travers – comme ils font avec la physique quantique… donc prudence.

Leave A Response »