Le Coeur dUruguay

Arnaud THULY octobre 18, 2015 9
Le Coeur dUruguay

On me demande régulièrement mon avis sur les différents « phénomènes de mode » en éso, comprenez, les objets, discours, minéraux etc. qui font le buzz et dont tant de gens vantent les mérites. Et en général, je ne m’exprime pas à ce sujet, simplement parce que donner un avis sur quelque chose que l’on ne connaît pas ou que l’on a pas eu l’occasion de voir/expérimenter soi-même n’est rien d’autre que du blabla sans aucune valeur (si chacun suivait le même principe dans tous les domaines de la vie, il y a fort à parier que le monde deviendrait rapidement meilleur !).

Mais il se trouve que j’ai eu le plaisir d’assister cet après midi à une petite conférence et à l’exhibition du fameux Cœur d’Uruguay, cette fameuse agate contenant des inscriptions en relief, le tout présenté par son gardien français. En ce qui me concerne, je ne connaissais pas vraiment le coeur d’uruguay. J’en ai entendu vaguement parler une ou deux fois, j’en avais vu quelques photos, mais ce n’est pas vraiment le genre de truc qui m’intéresse particulièrement de base donc je ne m’y suis pas intéressé plus que ça jusque là. J’y allais donc avec un regard neutre, attendant pour me faire une opinion. Je vais donc vous donner mon point de vue à ce sujet, ce qui je pense permettra de répondre aux questions que certains ont pu me poser à ce sujet.

Je vais diviser ce topic en 2 parties, une consacrée à la conférence et au conférencier (où mon regard est très critique), l’autre à la pierre elle même (où je le suis moins ^_^ ). Cette distinction s’impose afin de ne pas faire de mélange des genres.
.

conférence coeur d'uruguay

La Conférence :

Avant de commencer je tiens à dire que je ne blâme pas le conférencier (même si cela peut donner cette impression) mais plus la méthode utilisée le principe qu’elle sous-tend.

Il y a tant à en dire que je ne sais pas par où commencer. Tout d’abord, incontestablement quand le cœur d’uruguay débarque quelque part, c’est un évènement. A vue de nez, je dirais qu’il y avait plus d’une centaine de personnes réunies dans une cinquantaine de mètres carrés. Des gens qui, pour la nette majorité, semblaient acquis à la cause dès le départ. Et si certains avec qui j’ai pu discuter ont trouvé ça un peu longuet (une petite heure en fait), en ce qui me concerne j’ai trouvé que c’était une conférence menée de main de maître.
En effet, si l’on regarde rapidement cette conférence et le conférencier (le gardien officiel français de la pierre) on aurait l’impression d’un truc très « au naturel », presque familial, habits très simples et sobres bien qu’élégants, un profil agréable et un bon vivant, bref, un côté très humain et très touchant. Pas de grandes banderoles pour annoncer la conférence, juste des choses très simples. Presque amateur en apparence. Son discours également, rappelant régulièrement que lui n’a pas d’avis sur la question et relayant son discours en le ponctuant régulièrement de quelques traits d’esprits et autres blagues juste dosées qui permettait au public de rire et de donner là encore un esprit bon enfant.

Ça, disais-je, c’est sûrement ce que la plupart des participants on vu. Car c’est là le propre des bons orateurs et des magiciens: faire voir au public ce que l’on veut qu’il voit, ou qu’il entende…
Pour moi qui ai fait des études de commerce et de markéting, ce que j’ai pu y voir est tout autre. Tout d’abord, tout ce côté « au naturel » est parfaitement voulu parce qu’il agit sur l’inconscient du spectateur: « le type n’est pas là pour le fric vu qu’il a l’air de ne pas s’intéresser à ça ». Soyons clairs, ce côté un peu sage écolo donne une image plus sereine et plus apaisante, plus « amicale » que s’il était sapé en costard cravate et récitait son discours sur un prompteur avec un powerpoint en fond. On attise ainsi la sympathie et la confiance. Ainsi, même si ses premiers mots tiennent de l’appel au don « fait en conscience » à coup de « chacun donne ce qu’il veut » en relativisant plusieurs fois l’importance (ou l’inintérêt) de l’argent, on sent clairement le fil du discours qui se met en place. S’en suit ensuite une série de témoignages dont il se fait le relais. Guérisons spectaculaires, changements de vie majeurs etc. Qu’il ponctue à chaque fois en disant « mais moi je ne sais pas, chacun pense ce qu’il veut ». Un magnifique argumentaire puisqu’il s’agit du discours parfait. Faire appel à des témoignages « par centaines », parfaitement choisis pour nourrir l’inconscient collectif des spectateurs ébahis devant ces témoignages (on ne choisit que des histoires impressionnantes), avant de terminer par un « mais moi je ne sais pas, c’est juste ce que l’on m’a dit », moyen ultime de se décharger de toute responsabilité après avoir lancé quelques instants plus tôt que grâce à la pierre des gens ayant des maladies gravissimes (comme des cancers) avaient vu leurs souffrances disparaître ou la maladie disparaître après avoir été en contact avec la fameuse pierre au cours d’une conférence comme celle-ci.

Certaines personnes au grand cœur et ne voyant le mal nulle part prendront certainement la défense de cette personne en se disant qu’il nous montre que lui n’adhère pas forcément à tout. Je répondrai à ceux-là qu’un petit séminaire de 48h de markéting devrait leur montrer à quel point cela fait simplement partie d’une méthode générale (je vous conseille à ce sujet de visionner cette vidéo : http://www.gentside.com/marketing/une-experte-en-marketing-a-fait-un-discours-qui-va-vous-faire-reflechir_art64416.html ) . Le meilleur moyen d’induire profondément une idée en quelqu’un n’est pas d’avoir raison, de dire la vérité ou autre, mais d’attirer la sympathie du public et donc sa confiance. C’est le même principe que le placebo. Si vous faites confiance à votre médecin, quoi qu’il vous donne cela fonctionnera, même si ce n’est que du sucre, car la confiance sera là. En citant des « témoignages » (ou des inventions, nul n’ira vérifier) et en s’extirpant lui-même de ces témoignages, il se fait le relais d’autres gens sans s’impliquer personnellement, sa crédibilité grandit donc, et ce qui n’était qu’un témoignage devient, pour celui qui l’entend, un récit vrai et incontestable. C’est le principe de « donner le bon dieu sans confession ».

C’est d’ailleurs à cela que servent les petites blagues dont j’ai parlé au tout début. C’est bien souvent à ça qu’on repère le plus facilement les discours globalement récités. Tout coule naturellement et la petite blague qui vient ponctuer chaque partie du discours sert à attirer l’adhésion inconsciente du public en le faisant rire. Vous savez ce qu’on dit, femme qui rit….. et bien le principe est bien connu en markéting et terriblement efficace. Cela favorise la sympathie et donne un côté touchant, drôle, et là encore « naturel » (je vous renvoie encore à la vidéo citée ci-dessus). Alors qu’en vérité, on sent parfaitement que tout est « écrit » (au sens de « prévu ») à l’avance, que toutes les blagues ont déjà été faites des dizaines de fois, comme le reste du discours. Je ne doute pas que d’une conférence à l’autre le contenu change légèrement, une blague en plus ou en moins, un exemple de plus ou de moins, une formulation légèrement différente. C’est le propre des bons orateurs de donner l’illusion à leur public qu’ils ont droit à un contenu unique.
On ne saurait le blâmer de cela au demeurant hun, mais je ne cite cela que pour montrer la manière dont cet engrenage « d’amour » n’est au final rien de plus qu’un discours parfaitement rôdé et inspiré des meilleurs markéteurs.

Parlons d’un autre sujet qui a été évoqué. Apparemment, la famille du mineur aurait incité ce dernier à vendre sa découverte, et ce dernier aurait refusé car il s’en sentait le gardien. Dans l’absolu je ne conteste pas cette idée, mais je ne peux pas m’empêcher d’avoir une vision un petit peu différente de la chose, connaissant bien le marché de la pierre. Celle-ci a été trouvée il y a une cinquantaine d’années, à une époque où ce genre de minéral ne valait pas un clou. Même s’il l’avait vendue, il en aurait tiré quoi, 1000? 5000? 10000 euros? Prenons la chose avec un peu de recul et demandons-nous: combien de centaines de milliers d’euros cette pierre a rapporté au fil des années? Non parce que même si officiellement tout est fait gratuitement et dans le partage et l’amour, entre les cartes postales, les dons, les stages initiatiques, les dvd et le reste, qu’on ne me fasse pas croire que cela ne rapporte rien. D’autant que le principe est bien rodé, pendant que les gens achètent les cartes et dvd ou attendent pour voir le coeur de près, on en profite pour essayer de récupérer leurs contacts (noms, mail etc.). De quoi se faire une belle base de données avec le temps.

Bref, vous l’avez compris, à mes yeux, derrière un discours qui se veut émancipateur et une image un peu bohème se cache en vérité un discours markéting parfaitement rôdé qui ne peut qu’attirer l’adhésion si l’on est pas capable de prendre du recul et d’analyser le contenu et la forme du discours. Je suis assez critique sur tous ces discours markéting car bien souvent ils peuvent s’avérer destructeurs pour ceux qui adhèrent à ce qui y est dit. Ici, fort heureusement ce n’est pas vraiment le cas, et je ne blâme pas le conférencier de faire tout ce que je viens de citer. Mais par principe je pense qu’il est important de signaler ce genre de chose afin que chacun comprenne qu’un tel discours est facilement reconnaissable pour tous ceux qui ont l’habitude de ce milieu, et qu’il est donc important de rester toujours prudent, même auprès des gens qui nous inspirent la sympathie et la confiance.

Au demeurant, on pourrait penser que cela n’a pas beaucoup d’importance puisque après tout, l’important c’est la pierre et pas le discours autour. Les gens viennent pour la pierre, pas pour le gardien.
Vrai…. en apparence du moins. Pourquoi les gens viennent-ils voir la pierre? Parce que le discours de guérison, de révélation des dons, de révélation de vie, de changement majeur etc. leur parle et les attire. Les mots ont bien plus de pouvoir que ce que certains semblent penser, c’est pour cela qu’il est toujours important de faire la part des choses et de prendre un peu de recul pour analyser les discours qui sont proposés.
.

coeur d'uruguay

Le Coeur d’Uruguay

Alors, qu’en est-il de cette fameuse pierre qui, des mots du conférencier « n’est pas une pierre ». Oui parce que si officiellement et minéralogiquement parlant c’est une simple agate comme on en trouve des millions d’autres dans cette région du monde (pour ceux qui auraient zappé, je vous rappelle que le Brésil et l’Uruguay sont parmi les plus gros producteurs d’améthystes mais aussi d’agates au monde), d’après les propos de notre conférencier, la vérité est toute autre et le désintérêt des scientifiques en est la preuve (ha…). Il ne s’agit donc pas d’une pierre mais de quelque chose de supérieur, de plus grand, de plus majeur pour l’humanité. Bien.

Donc, notre non-agate, qu’en est-il?

le coeur d'uruguayIl me faut reconnaître que les dessins intérieurs sont fantastiques et très impressionnants. Bon, ce n’est pas la première fois que j’en vois en fait, car j’ai déjà vu des dizaines d’agates qui contenaient des dessins semblables, mais pas autant en terme de quantité, ni aussi bien dessinés, donc forcément cela n’intéressait personne et elles étaient vendues pour 3 fois rien. Peut-on pour autant dire qu’il s’agit ici du témoignage d’une civilisation passée ou d’une entité. A titre personnel, je dirais clairement que non. Mais je conçois que d’autres puissent penser différemment. Celui qui tombe pour la première fois sur une agate de ce genre, avec un contenu aussi beau, ne peut qu’être ébloui et sincèrement s’interroger sur la capacité de mère nature à produire ce genre de chose. La réponse est évidemment oui, mère nature en est capable, et même bien plus encore.
Mais est-ce le cas ici, chacun est libre de penser ce qu’il veut et je ne blâme en aucun cas ceux qui voient dans cette agate un témoignage qui pourrait servir à chacun dans sa quête spirituelle. Après tout, c’est le propre des « signes » que d’avoir toujours une énorme part de subjectivité personnelle.
Pire même (j’ai presque honte :-p ), je les comprends et quelque part, je peux soutenir ^_^
Cela peut paraître antinomique par rapport à tout ce que j’ai pu dire jusque là, mais il faut comprendre que tant que quelque chose donne la motivation à certains d’avancer ou de se battre pour s’en sortir, alors c’est là le plus important. Et clairement, ce genre de pierre fait son office de ce point de vue. Pour autant il convient de faire la part des choses et de rester réaliste.

Tout d’abord, la question légitime: est-ce que la pierre dégage quelque chose? La réponse est Oui, et Non.

coeur d uruguay2En soit, toute pierre dégage quelque chose. Ici clairement oui la pierre émet de l’énergie. Comme une simple agate. En soit, rien de bien fantastique (vu qu’elle n’est ni nettoyée ni rechargée, elle ne dégage même pas grand chose comparé à ce qu’elle devrait faire compte tenu de sa taille).
Par contre, à elle est accroché un superbe égrégore (superbe au sens « très gros », pas au sens « merveilleux »), qui lui dépote bien. Clairement, tout le discours markéting a fait son rôle, et si la pierre reste somme-toute assez peu phénoménale au niveau énergétique, l’égrégore qui l’entoure est bien assez puissant pour finir par faire des miracles. J’ai d’ailleurs été surpris et amusé de le voir à ce point présent autour de la pierre dès que je suis rentré dans la salle qui était déjà archi bondée et dont la conférence commençait tout juste. Il était passionnant pour le chercheur que je suis de voir les flux énergétiques des gens qui, à mesure qu’ils adhéraient au paradigme, se connectaient à l’égrégore et le nourrissaient. Cela faisait un beau réseau et donnait une bonne vision de qui adhérait ou pas dans la salle.

Ce que certains ressentent n’est donc pas la vibration de la pierre, mais celle de l’égrégore qu’ils ont eux-mêmes contribué à créer. Rien d’étonnant qu’ils en soient bouleversé.

Néanmoins, si je suis souvent assez critiques sur les phénomènes égrégoriques qui sont liés à des cultes ou des objets qui font le buzz, force m’est de reconnaître ici ne pas avoir décelé dans cet égrégore de facette néfaste, ni pédante. Rien de ce genre à première vue. Bon je n’ai pas eu beaucoup de temps pour l’étudier vu que tout le monde se bousculait pour venir toucher le cœur d’uruguay et prendre des photos, mais je me suis débrouillé pour absorber une partie de l’énergie de cet égrégore dans un objet afin de pouvoir étudier sa signature énergétique et le traquer gentiment ensuite afin qu’il livre davantage de secrets ^_^
Mais encore une fois, je n’ai pas vu de chose qui me ferait dire « attention les gens! ». Et ça, ben c’est rare!

ps : sur la photo ci-dessus à gauche, je n’avais personne devant moi au moment de prendre la photo et ce n’est pas non plus mon doigt, je vous laisse interpréter librement « l’ombre » (ou ce que certains aiment appeler « orbe ») en bas à gauche ;-)
.

Conclusions

La pierre d'uruguayJ’exècre les discours markéting. Mais c’est l’une des rares fois où je « pardonne » à peu près. Parce que ce discours, même s’il est rondement mené et clairement markéting, crée une pensée de groupe nettement positive, et les intérêts en jeu, qu’ils soient financiers ou non, restent très raisonnables proportionnellement. Les organisateurs en vivent, oui, bien même peut-être, mais je ne vois aucun mal à ça tant que cela ne se fait pas au dépend des gens. Quand les orateurs et fondateurs du discours sont des pourris, l’égrégore qui naît possède également cette caractéristique. Ici cela ne semble pas être le cas, ce qui amène donc à prendre du recul sur la gravité de la chose. Certes j’aimerais dire tant à l’orateur qu’à ceux qui l’écoutent qu’il est important de rester prudent et de ne pas aller sur des discours liés à la santé, car la vie de gens peut être en jeu, mais par son double discours (témoignage/doute) la chose reste tout de même maîtrisée et la vente de rêve reste limitée et ramenée à un discours plus rationnel qui, s’il n’empêche nullement de rêver, permet aussi de ne pas attendre trop de la pierre, ce qui évitera à coup sûr l’énorme majorité des dérives.

A titre personnel, c’est l’un des « buzz » dont je suis le plus agréablement surpris, dans le sens où je le trouve bien plus sain et bien moins néfaste que la plupart de ceux auxquels je suis d’habitude confronté. J’irais même plus loin, sans être extraordinaire ou annonciateur d’un nouveau monde, je pense qu’il peut faire du bien à certains, les conforter dans leurs choix, leur donner l’envie de se battre, leur donner la force d’y croire encore, la force de recommencer à zéro. Et rien que pour cela, on ne peut que dire que cela vaut le coup, et que dans le fond, même si le discours est clairement très new-age, je pourrais conseiller à certains d’y aller eux aussi. Faites alors abstraction du discours, évitez la conférence qui finalement n’apporte rien et contentez-vous de l’égrégore qui a, je pense, bien plus à apporter.

Sur ce, je vais aller me faire une petite traque ^_^

9 commentaires »

  1. GzU Mardi 20 octobre 2015 à 2 h 19 min - Reply

    Cette pierre n’est pas liée qu’à un égrégore mais aussi à une présence supérieure de la sainte trinité. (l’esprit saint). il est possible que cette présence ait été attirée par le puissant égrégore crée par les personnes se rassemblant pour la voir; l’important en effet et qu’elle fasse du bien…

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Mardi 20 octobre 2015 à 8 h 18 min - Reply

      Si cela peut vous faire plaisir d’y croire, c’est le plus important ^_^ Comme dit, celui qui veut croire voit toujours midi à sa porte :-) A fortiori quand on parle énergétique, où les croyances personnelles jouent un rôle majeur dans la manière dont on « voit » littéralement les choses.

  2. Agnès Jeudi 22 octobre 2015 à 1 h 07 min - Reply

    cette pierre est vraiment très belle mais je suis dans l’ensemble d’accord avec vos écrits.Ce qui amène à s’interroger sur ces fameux phénomènes de mode en particulier dans les domaines des énergies positives (énergéticiens rééquilibrage des chakras et aura)
    je suis passionnée par ces sujets mais déçue par le côté commercial déployé autour de tout ce petit monde.. Je suis allée il n’a pas longtemps à une petite conférence organisée par une magnétiseuse, géobiologue, énergéticienne, sur le sujet géobiologie.. très intéressant mais la petite notice remise à la fin
    avec les dates ateliers payants avec la promotion de la plante aloe vera et autres me laisse perplexe .. Ce que je veux dire qu’il y a dérive pour ma part dans ce domaine et laisse des doutes sur le sérieux de certains praticiens ( qui ont surement ces dons de guérisseurs) mais pour qui je vois bien l’appât du gain leur semble plus important que t’apporter l’énergie spirituel à autrui.. bien sûr tous ne sont pas comme ça..
    Dans ce phénomène de mode justement je voulais savoir si vous connaissiez le TRISTEL symbole celte très en vue chez les géobiologues pour détruire les forces négatives et rééquilibrage des énergies.. il parait qu’il peut guérir, faire monter le taux vibratoire des aliments et autres..’ il y en a à tous les prix sur le net assez cher d’ailleurs) cette magnétiseuse dont je parle s’en sert pour purifier les maisons.. il sert aussi à faire partir les entités..comme c’est votre domaine vous pouvez peut être me renseigner..

    merci beaucoup à l’avance

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Jeudi 22 octobre 2015 à 8 h 43 min - Reply

      Bonjour,
      Dans le principe, chacun doit vivre et payer ses factures, ce n’est donc pas le fait que des ateliers ou formations payantes soient proposées qui me dérange. Même dans les domaines de la spiritualité personne n’échappe aux réalités matérielles que nous vivons tous, avec son lot d’impôts, de besoin de toit sur la tête et autre. Je ne blâme donc pas le fait de tirer profit de ses activités (tant que cela reste raisonnable), d’autant que le temps parfois nécessaire pour correctement maîtriser une discipline prend des années.
      Non, à titre personnel ce qui me dérange, c’est que de plus en plus on invente des discours ou on modifie des discours dans le seul but que le public entende ce qu’il veut entendre, afin de rêver. On cherche à lui vendre du rêve, quit à lui vendre de la merde, tant que cela se vend et que les gens peuvent en tirer profit. C’est aussi le fait que malgré toutes nos possibilités de compréhension au travers des nombreux travaux de recherche qui sont menés, on continue à préférer le grand n’importe quoi dogmatique tant qu’il fait rêver ou qu’il permet de ne pas avoir à trop réfléchir. Juste après la conférence j’ai rencontré une « pro » (comprenez quelqu’un qui se revendique comme tel) qui m’a dit textuellement avoir lu mon livre sur la purification, et m’expliquait que « c’était trop compliqué, moi je fais ma petite popote à l’instinct pour purifier ». En mettant en avant l’instinct, bien des pseudo pros cherchent avant tout à s’épargner d’avoir à réfléchir à leurs disciplines et aux mécanismes sous-jacent à cela. Ils préfèrent vendre leurs certitudes qui ne reposent bien souvent sur rien d’autre que du vent et du dogme, c’est plus simple, et là pas besoin d’apprendre ou de comprendre. On se réveille un matin, on se décide à se lancer dans un domaine et on vend ses services dans la foulée. Il suffit de dire « j’ai un don » ou « c’est dans ma famille depuis toujours » et le public adhère naturellement. Et paradoxalement, en ésotérisme, c’est normal et même valorisé par le public. Alors que jamais ils n’iraient se faire opérer par un chirurgien qui leur sortirait la même chose.
      Bref c’est un problème de déontologie générale de notre milieu, qui pour beaucoup s’intéresse plus à l’argent qu’ils peuvent gagner qu’à la compréhension et la reconnaissance de leurs disciplines.

      Pour ce qui est du triskel, chaque époque a ses nouvelles figures. A une époque c’était le pentacle, puis la fleur de vie, maintenant c’est le triskel. Le triskel en tant qu’onde de forme réactive la circulation énergétique. Point, c’est tout. Tout le reste n’est que du blabla qu’on y a rajouté, et qui, à force de le dire et que le public le croit, a fini par créer là encore un principe égrégorique. Le problème de ce genre de phénomène, c’est que dès qu’on passe à autre chose, les propriétés qu’on avait posé jusque là disparaissent en même temps que les gens se détournent de la figure. Mais comme dit plus haut, pourquoi s’embêter? Pourquoi chercher à comprendre ou à valoriser nos disciplines quand il suffit de la crédulité du public pour créer un égrégore qui sera utile le temps que les gens y croiront? On est toujours dans le même problème: les pseudo pros choisissent la facilité, le public choisit la facilité.
      L’ésotérisme est l’un des derniers bastions de l’obscurantisme moderne, et malheureusement, la majorité de notre milieu fait tout son possible pour que cela perdure :-(

  3. Agnès Jeudi 22 octobre 2015 à 20 h 52 min - Reply

    bonsoir,

    merci pour votre réponse qui rejoint ce que j’écrivais .
    je ne désapprouve pas non plus la rémunération des personnes ayant un don dans ce domaine car hélas nous sommes dans une société ou la réalité reprend le dessus on le sait tous, mais étant de l’autre côté (de la fenêtre) et vous l’avez très bien décrit dans votre réponse c’est cette part de rêve qui me dérange. derrière ces discours un peu trop dogmatiques on sent. bien l’impression d’en faire trop comme un commercial en quête de nouveaux clients et ventes. ça me gène et me choque un peu.. cela dégage une certaine méfiance et des interrogations il faut bien le dire.. mais n’est pas non plus cette société marketing qui atteint hélas maintenant ce monde du paranormal, spirituel ? il faut se poser la question..

    merci pour l’info du triskel .. donc il me semble qu’il ne soit pas bien efficace pour neutraliser des zones pathogènes son utilisation serait plus favorable en feng shui pour rééquilibrer les énergie dans les maisons..

    je viens d’acquérir votre livre sur les purifications, et je vais de ce pas m’y plonger

    merci encore

  4. Oriane Samedi 16 janvier 2016 à 19 h 10 min - Reply

    Bonsoir Arnaud,
    Y a-t-il un endroit dans votre blog où vous faites un récit de votre « traque » après avoir prélevé une once d’égregore de ce coeur d’Uruguay ?
    Je suis impatiente de savoir…
    Oriane

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Samedi 27 février 2016 à 13 h 21 min - Reply

      Bonjour,
      J’ai bien fait la traque mais pas eu le temps de poster le récit. J’ai été très très occupé depuis quelques mois (ce qui explique l’inactivité de la page fb et du blog ^_^ Je tâcherai de le faire prochainement)

  5. LASSERRE Isabelle Mardi 29 novembre 2016 à 19 h 57 min - Reply

    Bonjour, je découvre votre site (de fil en aiguille) après avoir commandé votre livre « purification : principes et méthodes » ce jour.
    J’ai souhaité « rencontrer » le coeur d’Uruguay en octobre près de chez moi et j’avoue n’avoir rien « ressenti » de particulier et surtout je pense avoir été très inhibée à cause de tous ces gens conquis par avance et qui nourrissait cet égrégore dont vous parlez. Je suis heureuse de lire votre avis/ressenti à ce sujet.

  6. dimitri Vendredi 30 juin 2017 à 13 h 11 min - Reply

    Bonjour, je suis content d’avoir lu cet article.
    Ce Monsieur est venu quelques fois en Belgique..et j’ai profité de l’occasion (suite invitation d’une amie) de participer à une conférence. Je dois avouer que je n’ai pas accroché, et ai eu un grand ressenti de colère inexplicable. J’ai tenté de comprendre comment je vivais cette situation…
    Je pense que j’ai une partie ou l’entièreté de celle ci au travers de votre article.
    Un grand merci.
    Dimitri

Leave A Response »