Et vous, quel genre de mage êtes-vous?

Arnaud THULY mai 4, 2011 33
Et vous, quel genre de mage êtes-vous?

Le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui est un monde d’apparences, où chacun semble chercher à jouer un rôle pour s’extirper de sa condition et de sa vie quotidienne. Internet a propagé et édicté en règle ce qui jusque là n’était que le fait de quelques personnes, permettant de se cacher derrière son ordinateur pour apparaître tel que l’on est pas.

Chez les plus jeunes, avec l’arrivée de toutes les séries télévisées et des films, combien de fois a-t-on pu voir des adolescents se revendiquant « vampires » ou « loup garous » ou « chasseurs de démons » avec tout le sérieux possible. Internet permet le mélange de la réalité et du rêve, et il n’est pas rare que la frontière entre les deux devienne extrêmement mince chez bon nombre de personnes qui finissent par confondre le rêve et la réalité.
Je ne critique pas le fond, le besoin de rêver et de s’émerveiller est une chose qui manque terriblement à notre monde matérialiste, mais si le rêve sert juste à empêcher de regarder la réalité au lieu de la sublimer alors ce n’est plus un rêve, c’est une mascarade.
Un phénomène que je trouve plus navrant encore est la revendication à tout va du titre de mage, sorcier, magiste et autres termes référants aux pratiques magiques.

Ce matin en ouvrant ma boite mail, je découvre un mail des plus affligeants transmis par un ami de californie me faisant part d’une étude réalisée l’année dernière aux états unis auprès de la communauté ésotérique (je ne sais pas comment a été réalisé le test ni auprès exactement de qui malheureusement donc ces chiffres sont malgré tout à prendre avec des pincettes, même si ils dégagent une tendance assez flagrante en france aussi).
 
Parmi les personnes se revendiquant « sorcière, sorcier, magicien/mage », 26% disent pratiquer moins d’une fois par an, 18% disent pratiquer plus d’une fois par an (dont 6% disent pratiquer au moins une fois par mois), 3% répondent autre fréquence (?) et (tenez-vous bien), 53% AVOUENT N’AVOIR JAMAIS PRATIQUE.

53% de « mages » n’ont JAMAIS pratiqué la magie?? O_O

Bon, consterné je continue la lecture, me disant que le test est peut être orienté.

A la question « depuis combien de temps vous intéressez-vous à la magie »
17% ont répondu moins de 1 an
23% ont répondu entre 1 et 3 ans
28% ont répondu entre 3 et 5 ans
18% ont répondu entre 5 et 10 ans
10% ont répondu entre 10 et 20 ans
4% ont répondu plus de 20 ans

Bon, perso ces chiffres là ne me choquent pas, on s’apercoit hélas que beaucoup de gens abandonnent leur quête au bout de quelques années. Par contre, ces chiffres rapportés aux précédents sont plus surprennants. En gros on a quand même plus de 60% des personnes se revendiquant « mages/sorciers/sorcières » qui s’intéressent depuis plus de 3 ans… ce qui signifie AU MINIMUM (si on imagine arbitrairement que ceux ayant moins de 3 ans d’ancienneté ne pratiquent jamais, ce qui est totalement faux) que 10% d’entre eux n’ont JAMAIS pratiqué la magie mais revendiquent quand même le titre?

Cela veut dire que 53% des personnes se revendiquant mage/sorcier/sorcière ne font que de l’étude littéraire?

A mes yeux l’étude littéraire de la magie ne fait pas de soi un mage, cela fait de soi tout au plus un théologien, mais les titres de mage/sorcier/sorcière sont des titres qui ne peuvent s’acquérir que par la pratique! Je n’ai rien contre le fait de ne pas pratiquer mais appellons un chat un chat!

La question terrible que je me pose maintenant est:
Sur tous les donneurs de leçons, de conseils, de « moi je sais tout » sur les forums et ailleurs, combien parmi eux n’ont JAMAIS rien fait??? On sait pertinemment que beaucoup ne font pas grand chose, mais 53%, 1 personne sur 2…

Je trouve cette étude consternante et profondément alarmante.
Et vous, qu’en pensez-vous, suis-je le seul à être choqué?

33 commentaires »

  1. Aka-Rhi Mercredi 4 mai 2011 à 14 h 44 min - Reply

    Choquée n’est pas le terme que j’emploierais non plus. Espantée se rapproche un peu plus de ce que je ressens. Sans voix. Après, je serais assez intéressée par une étude sémantique des mots « sorcier », « mage » et autres pour en noter les différences et du coup préciser, quand on parle de pratique, de quelle pratique on parle. Pratique ? Art de vivre ?

    Parce que (et là j’attends que Frakrir/Maïa me saute à la gorge à cause de l’usage intempestif d’un mot, mais vu l’aprem que je suis en train de passer, je n’ai pas envie d’aller vérifier dans le dico ^^)

    Pour moi, Sorcier(e) va plutôt désigner un art de vivre, en lien avec la nature, avec usage de plantes/aroma/litho et autres kitchenwitch, toussa toussa, auquel cas, c’est la magie « du quotidien » qui est à prendre en considération, et là on pratique beaucoup plus que quand il est question de rituels purs et durs. (sans compter les célébrations que certaines traditions respectent, ce qui augmente la pratique malgré le fait qu’il ne s’agira pas spécialement d’avoir un effet)

    Mage va plutôt, dans ma sémantique, faire référence à des pratiques de Haute Magie, ou des rituels voués a exercer une action spécifique, pas une « simple » célébration.

    Enfin, je pratique beaucoup la demande à l’Univers, ou plus communément appelée « prière ». Là, il y a une volonté d’action spécifique, mais peut-on parler de pratique magique ?

    Bref, quelques éléments pèle mèle d’un cerveau en ébullition (désolée si ça parait super décousu), mais qui me pousse à me poser les questions suivantes : de quoi parle t-on quand on parle de magie dans cette étude, et à partir de quel moment peut-on dire qu’on pratique ?

  2. Ange Mercredi 4 mai 2011 à 17 h 00 min - Reply

    Bonjour,
    Après avoir lu ton « coup de sang », qui au demeurant reste une juste remarque quand aux pratiquants « occultien  » ou semi pratiquant voire juste des interessés occasionnel… quel mage suis-je ? a vrai dire l ‘ étude dénote juste d’une réalité malheureuse ou pas qui pourrais juger ??
    Pour certains il vaut mieux que cela sois juste un passage, pour d’autre l ‘ oeuvre d’une vie. Quand a moi je dirais : bienheureux celui qui parcours le chemin et médite tout au long de sa vie et s’efforce a son niveau de ne faire que le bien ou a défaut évite de faire le mal.
    Art de vivre ?? pratique ??
    D’aprés certains textes de Maitres, Le Mage serais un être spirituellement accompli ayant conscience de la présence d’une divinité quel qu’elle soit, découlant du Trés Haut voire même celui la même !!! et ayant par la même la connaissance de sa connectivité, coeur a coeur entre l’univers et lui même. N’essayant pas de contourné ni même de manipuler les Lois de celui ci, mais faisant corps avec elle car il sait que cela es dans l’ordre des choses et que il serais folie de les transgréssés . Et enfin agi avec les outils que l’univers lui donne pour accomplir un acte d’amour. Je dirais aussi que certains d’entre nous qui ont la manie d’aimer tout ce qu’il vois, touche sont aussi de grand Mage ^^
    Je dirais alors qu il existe alors trois types de pratiquant Les Mages blancs, Les Mages Noirs et les Sorciers ……les autres dire ai je sont pour la plus part des soufreteux touche a tous éspèrant trouver une solution ou simple curieux ayant lu trop de livres de Fantazy et qui s’imagine que il vas leur sortir des éclairs des doigts et que la force es avec eux ( attention ça veut pas dire que je n’aime pas se genre de livre ni de film ndlr ).

    Ce qui m’ ettonne par contre, Je m’adresse a toi Arnaud ( sigh ). C’est que cela te rende ainsi pourtant ( sans jugements de valeurs ou autre forme ) sur le forum de l’alliance Magique il regorge de personnes qui rentre dans ces chiffres là, qui se targe d’être si ou ça et qui pratique un rituel sans n ‘ avoir jamais méditer une seul foi sur leur ego ou la loi de cause a effet ^^ par exemple. Certains même enonce des rituels incomplet ou déformés, n’es t il pas ?
    C’est comme tout outil, se que relève je crois cette enquête et que a mon sens la noblesse de l’acte se perd et que c’est la chose la plus grave dans tout ça … La noblesse de l’ ETRE
    il fût un temps ou nous sortions une épée pour défendre le faible et l’opprimé, ou la Quête du Graal révélais des lettres de noblesse …. Ce qui fait de nous un Mage ?? la façon dont nous prendissons l’épée et pourquoi nous la sortons du fourreau avis a ceux qui sortent leur épée pour trancher dans la loi ou juste pour un acte gratuit …. ( c beau ce que je dit non ?? lol )
    pour moi et pour finir :
    Le Mage Blanc utilise que la lumière et agi en fonction du Divin , ou de sa Divinité avec lequel il ressend un profond lien.
    Le Mage Noir …ben L’inverse …^^
    Quand au sorcier et bien c’est celui qui utilise tantôt l’un tantôt l’autre et qui quand sa l’arrange transgresse une loi par ci une loi par la et manipule la celle ci a sa guise ^^certains sont très puissant comme beaucoup d’autre des deux côtés .
    Je ne sais si le debat fera fureur mais voici mes mots.
    Merci de m’avoir lu ….ou pas

  3. Arnaud THULY Mercredi 4 mai 2011 à 18 h 13 min - Reply

    Ce que tu désignes sous le terme de Mage, perso je le nomme simplement « sage », dans le sens où la prise de conscience nécessite de la méditation d’avantage que de la pratique magie, et la méditation portée à son paroxysme est l’apanage du sage, non du magiste.
    Aujourd’hui les termes de sorciers, sorcière, magicien, mage ont perdu de leur sens, l’époque où ils pouvaient faire référence à des strates de société semble bien loin tant la dispersion du savoir ésotérique au sein de la population a engendré un « métissage » des genres, le sens qu’on prête à ces termes ayant été pas mal chamboulé également par l’apparition de la théosophie.

    Pour reprendre l’exemple du forum de l’AM, j’ai parfaitement conscience du fait qu’il y en a une floppée qui n’ont jamais pratiqué et qui donnent des lecons, mais on les repère en général très rapidement (et on les vire à peu près aussi vite). Mais pour le coups j’avoue être choqué par la proportion. 53% c’est, quand on y réfléchit, absolument énorme. Que 53% des gens qui étudient la magie n’aient jamais pratiqué, je ne vois rien de grave, mais ce qui me choque c’est ce besoin de revendication d’un titre (que ce soit mage ou sorcier) qui n’est absolument pas mérité. Se revendiquer praticien de quelque chose sans jamais pratiquer… ben perso ca me gène.

    Pour faire une comparaison, cela reviendrait à dire qu’on est polytechnicien sans y avoir pourtant jamais mis un pied, simplement parcequ’on a lu des bouquins sur certaines matières abordées dans l’école en question. Alors certes l’idée est moins flagrante, mais malgré tout elle est assez significative d’une dérive dangereuse de l’ésotérisme: celle de l’ignorance pratique.

    Si on va plus loin dans l’application statistique, ca veut donc dire qu’une personne sur 2 n’a jamais pratiqué la magie.
    Ca veut donc dire qu’un conseil sur deux repose uniquement sur des lectures et pas sur du vécu.
    Ca veut aussi dire qu’une lecture sur deux là encore ne repose sur rien d’autre que du vent.

    Et là, perso ca me fait peur. Pas parceque je suis surpris de me rendre compte qu’il y a partout des bêtises, mais parceque ce constat encore pire que ce que j’imaginais en étant déja pourtant considéré comme un blasé de première!

    Où va-t-on de cette manière…? Vers encore plus d’obscurantisme?
    C’est affligeant….

  4. tarvael Jeudi 5 mai 2011 à 8 h 43 min - Reply

    Bonjour,

    L’autre jour ……(ODB, un peut d’humour sa ne fait jamais de mal)

    Bon revenons aux moutons, du faite de ma récente venus sur le web (oui sa fera juste 3 ans en juin) je me permet de vous livrer mon sentiment sur les webitchcrafts (les sorciers du net :p)

    Le sentiment d’un grand gâchis, un outil sur lequel ont aurai pu s’appuyer pour développer des liens en différents endroits, avec des personnes situer trop loin pour se rencontrer régulièrement. Laissant présager une plus grande accessibilité aux échanges de vue et la découverte d’autres forme de l’expression de l’art.

    Que ne nie (il n’en est rien), avec une floper de forums tous plus ubuesque les uns que les autres, dans lesquels se retrouvent, pour une grande majorités des pseudos exclus de la société (oui pseudo car c’est avant tous leurs choix qui les places a cette position). Endroit rassurant pour eux, dans lequel ils agissent comme des roitelets au rabais.
    Lieu ayant pour grand mérite de regrouper toutes la médiocrité en condenser, des aberrations se trouvant sur la toile et milles une fois répéter….. Voila sa c’est fait !

    Je suis convaincu concernant les chiffres, qu’il y a une bonne part à l’intérieure de webitchcrafts. A voire aussi de quels façons a été réaliser le sondage, téléphone, courrier, dans la rue ou…. Sur Internet ? Sa a aussi sont importance ;)

    Quand au faite que très peut de personne pressente sur le net se contente d’étudier, oui c’est clair, il y a aussi une grande proportion d’archiviste (par opposition aux webitchcrafts) du net qui collecter de l’information la retrace et la compare. Mais en aucune façon ne ferons Le fameux premier pas….

    Une chose est sur en tous cas le phénomène de webitchcrafts se multiplie et je ne parle même pas des escroqueries en rapport (ou pas du tous) avec les arts occultes.
    Faut-il s’alarmer des proportions ? Ma première réaction, lorsque je suis arriver sur le net était Ouuaaahh comment laissent-t-ont faire sa !!
    Mais il est clair aussi, nos croyances ont traversé les âges, certes avec quelques pertes de connaissance, mais elles sont toujours là. Les personnes venues en quête d’une nouvelle âme toute prête en kit ne sont qu’un feu de paille (comme le montre le sondage)

    Après sur les termes, là je ne me lancerai même pas sur qui est quoi. Pour une bonne est simple raison à la différence des nombreuses personnes étudiants les arts sur, ou en dehors du web dans les livres. Force et de constater mon manque de vocabulaire ésotérique.
    Cela fait-il des personnes comme moi des hérétiques de l’hermétisme ? Je ne le pense pas notre mode de transmission et juste différent. Cependant, il est clair aussi, afin de pouvoir communiquer via le net, la nécessiter de posséder un minimum de terme pour se faire comprendre de tous.

    Bien à vous
    tarvael

  5. Shynoja Jeudi 5 mai 2011 à 12 h 34 min - Reply

    Merci Arnaud pour cet article.

    En effet, de mon maigre parcours sur la toile « ésotérique » j’ai pu remarquer qu’il y en a beaucoup qui ne sont que des mages littéraires ou qui se contentent de quelques tours de passe-passe, avec un léger contrôle, sur quelques petites choses concrètes, mais ça ne va pas plus loin.

    Beaucoup se contente en effet du loisir d’apprendre la magie sur Internet ou installé confortablement sur un canapé, ils étudient toute la mythologie, le nom des dieux et déesses par coeur, on peut rajouter à cela quelques notions sommaires sur les pierres, les plantes, les éléments, les symboles, les encens, et des fêtes qu’ils célèbrent sans vraiment trop y croire mais simplement parce que tout le monde fait alors pourquoi pas.

    • Arnaud THULY Jeudi 5 mai 2011 à 13 h 36 min - Reply

      « des fêtes qu’ils célèbrent sans vraiment trop y croire mais simplement parce que tout le monde fait alors pourquoi pas »

      C’est ce qu’une amie appellait « avoir une foi en porte-clef » ^_^

  6. ange Jeudi 5 mai 2011 à 13 h 58 min - Reply

    Je suis assez d’accord avec toi sur les grandes lignes, ce qui me semble particulierement resortir du fond c’est que tu semble vraiment « souffrir » du manque de profondeur et de l’acte Noble devenu très édulcoré par une surexploitation et une espèce de vulgarisation du Terme ainsi que de l’ Acte….. les plus grand Mage, d’après se que j’ai pût en lire, ont comme tu dis une grande Sagesse et de plus une grande solitude et je dirais d’ ailleurs qu’ils ne se montre que trés rarement voir jamais mais font énormément , pour nous. Malheurement Internet nous délivres énormément d’infos, et c’est un outil qui peut se réveler très dangereux …..mais aussi trés constructif c’est l’outil le plus puissant que l’homme es créé depuis longtemps ^^ mais comme tout outil ( dixit l’ épée ….^^ ) nous manquons surtout d’éducation ^^^et d’autocritique quand a nos actes. Je comprends très bien que tu sois choqué, et que tu sois blazé….. d’ailleurs au passage je ne sais pas si tu connais ce site : nous les dieux.org il es dit une phrase en entête de ce site :
    « Ne crois rien parce qu’on t’aura montré le témoignage écrit de quelque sage ancien.
    Ne crois rien sur l’autorité des maîtres ou des prêtres.
    Mais ce qui s’accordera avec ton expérience et après une étude approfondie satisfera ta raison et tendra vers ton bien,
    cela tu pourras l’accepter comme vrai et y conformer ta vie. »
    elle es du Bouddha ^^ je l’aime particulièrement parcequ ‘ elle me maintiens les pieds sur terre quand je vais voir sur le web …. et je médite souvent cette phrase lorsque je regarde se qu’ écrivent nos Maitres.
    Pour le reste es ce vraiment les autres qui comptes ??? ou nous en tant qu’humain ( il y en a très peut sur cette terre ) l’acte des autres ou les revendications de certains seront bien mis a mal le jour ou ils rencontrerons les VRAIS Mages qu’ils soient d’un bord ou d’un autre ( puissent t ils rencontrez ceux du côté de la Lumière )
    Ce que je remarque enfin au millieu de tout ça c’est ton « indignation » envers la souillure que porte ces gens a tes valeurs et que cela, il me semble te fait vraiment mal au sens propre du terme. Mais entre les médias et le reste les gens sont noyés dans un flau d’information toutes plus contradictoires les unes que les autres…. mais des hommes et des femmes qui se portent réellement sur le sujet avec grande sincérité trouverons leur réponses et marcherons dans la Lumière. Peut importent que 53 % des gens se prétendent Mage pratiquant ^^ il reste Nous…… pratiquants tous les jours et bien guidé au demeurant et c’est ça qui es bien qui es génial parceque un jour ….. le Ciel nous le rendra …au centuple ^^ Heureusement qu’il existe des gens comme toi pour ouvrir les yeux, par l’intermédiaire d’un esprit ouvert et d’une indignation perpétuel contre un monde qui glorifie l’ego. Soit en fier et surtout soit sûr de la place que la vie ta donné, elle es tout aussi importante que ces 53% parceque l’air de rien avec leur conneries nous ont brille un peut plus pour d’autres et c’est cela en somme qui es important. Même Jésus disait « Ne donne pas de perles aux pourceaux »…. a méditer quand ont sait qui il es …..
    NB pour le forum de l ‘ AM je connais le travail que vous réalisez et certains y trouvent des réponses c’est certains et c’est bien et je sais que vous les virés régulierement mais que sait ont de se qu’ils font hors forum ??? connais tu leur vie et sais tu se que leur Ego leur fait dire ?? pour cela tu n’y peut rien et c’est ce sens que je mettais le forum en avant;
    Simple question :
    Connais tu beaucoup de gens qui ont pris la décision envers eux même, et auprés des autres …. d’être des gens de bien et d’agir en conséquence …..avec grande sincérité ?? j’entends par « gens de bien » le sens noble du terme avec tout ce que cela implique ^^ et quel pourcentage leur attriburais t ont ???
    bien a vous
    Ange

  7. ange Jeudi 5 mai 2011 à 14 h 03 min - Reply

    heuuu re NB lol
    Ont es bien daccord, dans le forum, que vous virés pas ceux qui raconte pas trop de conneries ^^et qui cherchent des réponses et que vous gardez pas les autres qui eux racontent nain porte jartelle ou qui font preuves de trop de….mauvais comportement ^^

  8. Arnaud THULY Jeudi 5 mai 2011 à 19 h 31 min - Reply

    Il est vrai que je tiens tout cela en grande estime, peut être trop au demeurant. Il est vrai aussi que ce qui compte vraiment tient surtout à ce que nous faisons, mais au final, m’étant toujours battu pour essayer d’apporter un peu d’aide aux autres dans leur démarche, en privilégiant des infos de qualité pour le forum et en proposant un discours sérieux à nos clients, en essayant de trouver des produits de bonnes qualité à des prix corrects etc… il m’est difficile de prendre du recul et de me demander parfois « est ce que cela a vraiment servi à quelque chose de se creuver autant »?
    Heureusement, de nombreux témoignages me laissent à penser que oui, mais ma démarche se voulait peut être un peu trop utopiste… plus globale. Offrir une alternative à ce j’menfoutisme général qu’on constate en éso, qui se tiraille de plus en plus entre les gens qui cherchent à rêver (et donc à s’offrir un titre plutôt qu’une véritable expérience) qui ne jurent que par les bêtises et les élitistes au langue hermétique et abscon pour le grand public.

    Est-ce si difficile d’attendre des gens qu’ils soient réalistes envers eux même et qu’ils sachent se taire quand ils ignorent quelque chose? Coluche disait « de tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent »…

    Je sais pas, c’est peut être moi qui suis à contrecourant avec le monde d’aujourd’hui…

  9. ange Vendredi 6 mai 2011 à 10 h 28 min - Reply

    Mon cher Arnaud
    Je suis de nature optimiste ^^ dans le Omega j’ai tendance a voir le soleil qui se leve ^^ :
    n’es ce pas plutôt les autres qui sont a contre courant ^^
    Pour terminer je crois que chacun a sa place bon ou mauvais faignant ou travailleur rêveur ou réaliste l’un ne peut exister sans l’autre la notion du tout es essentiel dans notre « pratique existentiel  » oserais je dire ^^ ne sois pas trop dur avec les autres soit le avec toi ( Bardon ) c’est le seul moyen de ne pas « sombré » ce genre de resultat existe pour bien des choses je suis cuisinier ça te parle Mc Do et son enseigne « restaurant » ??? j’en ai pas mal sur ce sujet la lol ^^ y a qu’a regarder la télé :)
    Sur ce je crois qu’ont a fait le tour non ?
    bonne continuation pour ce blog et a bientôt pour d’autres sujets :)

  10. Ritamarie Dimanche 8 mai 2011 à 19 h 29 min - Reply

    Je penses que beaucoup de personnes ont cruent qu’elles étaient sorcier(ere) aprés avoir lu quelques livres ou vu quelques films romancé qui traité de magie, et parce-qu’elles ressentaient parfois des choses. Je suis de votre avis lorsque vous dites que pour être un bon praticien il faut pratiquer, mais correctement il est parfois dangeureux et je l’ai remarqué sur quelques sites qui donnent des recettes ou des incantations bien spécifiques à la vues de n’importe qui, une personne n’ayant pas été initié par sa famille risque d’y laisser des plumes et voir plus peut-être.

  11. Arnaud THULY Dimanche 8 mai 2011 à 20 h 41 min - Reply

    je ne crois pas qu’il faille nécessairement être initié par quelqu’un, l’apprentissage peut se faire seul, du moment qu’il est fait avec sérieux et sincérité, pour soi même et non pour paraitre autre chose que ce que l’on est. Bien entendu, avoir une personne pour nous guider permet d’éviter les pièges qui se dressent sur la route de celui qui apprend, mais d’un autre côté, tomber et se faire mal fait partie de l’apprentissage, du moins de mon point de vue. Il m’est arrivé de nombreuses fois de tomber, de nombreuses fois d’y laisser des plumes, et je suis convaincu que cela m’arrivera encore de nombreuses fois tant le chemin qui reste à parcourir est long, mais d’un autre côté, c’est en tombant, en se relevant et en cherchant à avancer encore un peu que l’on grandit.

  12. Erin Branwen Lundi 9 mai 2011 à 13 h 17 min - Reply

    Je suis d’accord avec Arnaud, j’ai appris la magie seule, je pratique depuis plus de vingt ans maintenant, j’ai commencé avec des livres, des bons et des moins bons, je dois bien le dire. Quelques belles rencontres parfois et souvent au fond de la mine à creuser avec obstination, avec des erreurs, des périodes de découragement (beaucoup), des moments d’exaltation intense, quelques moments vraiment magiques (peu mais on s’en souvient longtemps !).
    Je suis une sorcière et pour répondre à Ange (quel pseudo !) et notamment à cette phrase : je cite « Quand au sorcier et bien c’est celui qui utilise tantôt l’un tantôt l’autre et qui quand sa l’arrange transgresse une loi par ci une loi par la et manipule la celle ci a sa guise ^^certains sont très puissant comme beaucoup d’autre des deux côtés . » Je ne crois pas que la magie soit blanche ou noire, la technique est la même, seule l’intention de l’opérateur est différente, donc, selon moi, chaque acte magique peut être bénéfique ou pas et on peut faire de la magie noire avec les meilleures intentions du monde si on ne voit pas plus loin que le bout de son nez. de toute façon, la magie comme la physique a ses propres lois qu’il faut savoir utiliser mais qu’on ne peut transgresser (à moins qu’Ange ne parle de lois morales ?), toute sorcière sait cela. (Pourquoi ai-je eu l’impression qu’un sorcier est un sous-mage ??? en lisant ce post ???)
    J’apprécie ton article Arnaud, parce que je me sens moins seule, peut-être suis-je trop idéaliste aussi, mais je vois sur Internet pas mal de choses qui me font bondir. Hélas, la magie est à la mode, on trouve que ça fait bien de se dire mage ou sorcier et peu importe si on n’a jamais pratiqué un rituel et je ne parle même pas des Hautes-Prêtresses de cultes qu’elles ont créé avec deux copines pour faire la fête les soirs de pleine lune. Des rituels inventés (et mis à disposition de tous) qui de toute évidence ne peuvent produire que l’effet inverse de celui qui est attendu.Je me console en me disant qu’il y a quand même au milieu de tout ce monde des personnes qui ont trouvé leur Voie grâce à la grande diffusion de ces informations, que les autres se lasseront quand la mode passera ou quand elles trouveront quelque chose de plus « porteur ». Enfin, ça c’est ce que je pense les bons jours. Les autres, je pense à me trouver une cabane au fond des bois.
    En tous cas merci pour ton blog, Arnaud et juste au cas où je ne partirai pas au fond des bois tout de suite, si tu pouvais continuer à écrire des articles, je te lirai avec beaucoup de plaisir.

  13. Arnaud THULY Lundi 9 mai 2011 à 13 h 20 min - Reply

    merci Erin pour ta participation (et ton gentil message de fin), je me retrouve beaucoup dans tes propos :-)

  14. Valiel Lundi 9 mai 2011 à 15 h 34 min - Reply

    Ben en fait ça me fait bizarre… non je ne suis pas choquée, mais pour une raison toute con : je le savais déjà. Pas besoin d’un test pour le savoir, c’est comme, et c’est comme ça partout dans le monde. A cause des gens qui représentent une grosse proportion, et je pense de plein d’autres facteurs (la paresse, le fait que les gens croient que l’intention suffit…)

    Nan mais y a peut-être un fossé des générations. Je me rappelle mon propre cas quand j’ai commencé : je n’étais pas sur le net et je ne revendiquais rien du tout, je me considérais plutôt comme une apprentie : je lisais des millions de choses mais je ne faisais rien. Souvent parce uqe je n’avais pas de matériel au début (frustrée qu’il fallait des bougies et chandelles de toutes les couleurs etc lol), mais aussi je ne sais pas… je voulais accumuler des connaissances pour être « à l’aise ». Et pendant très longtemps je n’ai fait aucun rituel. Ensuite je me suis rendue compte que j’étais mage mentale et que ça expliquait tout : pas de rituel strict, pas d’outils… J’étais plutôt dans un exercice de mon potentiel, un affinement, que des rituels.

    Bref je m’égare. Tout ça pour dire qu’au début quand j’étais vraiment dans la magie, l’ésotérisme, y avait pratiquement aucune pratique (sauf la divination). Et c’est pour cette raison précisément que je me suis intéressée aux sabbats : je considérais avant toute chose que c’était des dates repères pour m’assurer une pratique régulière ! Et par la suite en fait, je me suis laissée emportée par la Roue et je suis tombée de l’autre côté (paganisme, polythéisme).

    Donc pour moi c’était une évidence que sur tous les forums les autres étaient comme moi, c’est à dire qu’on lisait mille choses et qu’on ne pratiquait pas (autre que la divination et la visualisation, et encore). Ensuite je m’en suis rendue compte amèrement quand je me suis « améliorée » et que je voulais échanger sur des sujets concrets et des sujets plus difficiles : y avait plus personne…

    Et en fait je retrouve exactement le même « défaut » du côté des païens alors que c’est une spiritualité à fond pratiquante quand on y pense. Les gens se laissent vivre, aiment beaucoup « ressentir » mais ça va rarement au-delà (généralisation hein)

    Donc bon, tout ça pour dire que ça fait longtemps que c’est comme ça et ça m’étonne plus, donc ne me choque plus : c’est un fait.

  15. Ritamarie Mardi 10 mai 2011 à 10 h 22 min - Reply

    Excusez moi si je vous ai offusqué, cela n’était en rien mon souhait. je suis de la vieille école, sorcier(ere) de génération en génération mes arrières grands parents, mes grands parents (qui d’ailleurs mon tout appris ) ect… Ce que je voulais dire c’est qu’il est parfois dangereux de manipuler des plantes ou des sorts sans une bonne protection, et que parfois les livres ne donne pas toutes les protections adéquat à certains sorts. Pour exemple il y a quelques mois j’ai dû dévoiler à une collègue qui j’étais parce qu’elle clamait partout qu’elle faisait de la (sorcellerie) et il arriva ce qui devait arrivé elle s’était mal protéger en faisant appel à une entité et celle-ci ne voulait plus repartir et ennuyait ma collègue aussi bien le jour que la nuit j’ai dû donc pratiquer un nettoyage. Enfin tout ça pour dire qu’il faut ètre trés prudent surtout si l’on est seule.

  16. Arnaud THULY Mardi 10 mai 2011 à 11 h 28 min - Reply

    Ne t’excuse pas, personne n’a été offensé par tes propos pleins de bon sens! :-)
    La prudence est toujours de mise, quel que soit notre parcours et quel que soit notre niveau, c’est justement lorsqu’on est pas capable d’apprécier correctement notre niveau à un moment X et que l’on se surestime que les problèmes surviennent. Cela peut arriver à un débutant comme à un expert, le premier parcequ’il ne fait pas attention, le second parcequ’il finit par se croire protégé.

  17. Cel Mardi 17 mai 2011 à 22 h 39 min - Reply

    Tout d’abord je voulais répondre à la phrase de Arnaud qui m’a fait réagir très fort :
    « est ce que cela a vraiment servi à quelque chose de se creuver autant »?
    Mon avis personnel est oui, il est indéniable que tu partages un savoir et des expériences qui sont sans prix, car issu de ton labeur, et tu peux être sure que, si la majorité qui en prend connaissance n’est pas sérieuse, et bien pour le reste cela ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd ! Justement avec la facilité que l’on a à trouver des infos et naviguer sur internet on s’y perd. Il y a trop d’informations et surtout trop d’infos non fiables, copier/coller avec avec fautes, rituels inventés sans aucun test. Tellement que l’on ne sait plus où lire des choses fiables. Malgré cela, il existe certaines personnes et certains sites qui servent de phares, et heureusement qu’ils sont là… Donc ne te décourages pas =)

    D’autre part, je demande à toutes ces personnes consternées (moi aussi je le suis) d’être indulgentes et patientes , parce que dans la masse de personnes qui ne font que suivre une mode, faire semblant, se donner une image, etc, il existe une minorité de débutants (surtout en pratique) qui se voient grandement pénalisé. On paye souvent les pots cassés, on ne nous accorde que peu d’attention et pas de crédit, et c’est très décourageant lorsque l’on veut partager ses premières expériences. Cela fait déjà de nombreuses fois que j’ai ressenti ça sur des « forums sérieux ».
    Personnellement, je me retrouve un peu dans le parcours de Valiel, mais je me considère toujours comme débutante car je ne suis pas encore satisfaite de la quantité de rituels et pratiques réalisées. J’ai du me contenter au départ de lire, surtout sur internet (que je n’avais vraiment ni les moyens ni l’intimité d’acheter des livres), car il m’était impossible de pratiquer (famille réfractaire et même pas une chambre à moi seule pour m’isoler). Alors pendant de longues années, j’ai lu, je me suis entrainé à la visualisation, les choses basiques, avec des périodes de découragement puis d’autre de réelle passion.

    Et puis : le piège, à force de lire des connaissances théoriques, on se rend compte qu’on ne sait rien, que la complexité et la masse de connaissances en magie sont énormes. On se rend compte aussi que certaines erreurs peuvent coûter très chères. Et alors on commence à douter, à avoir des appréhensions à pratiquer. Suis je vraiment prête ? Suis je assez préparée pour mes premiers rituels ? Ca peut devenir un doute énorme, alors on repousse, en se disant que l’on est pas encore prêt, que ça se mérite…
    J’ai malgré tout réussi à passer ce cap, en commençant d’abord comme Valiel par la célébration de la roue de l’année (qui correspondait aussi à mes croyances), et c’est aussi grâce aux partages d’expérience sur internet, ça rassure et ça donne envie de se lancer dans l’aventure pratique.

    Tout ça pour dire (désolé pour l’épanchement personnel) , s’il vous plait, ne faites pas une généralité de la majorité.

  18. Xenas Mentras Vendredi 3 février 2012 à 11 h 33 min - Reply

    Perso, j’aimerai me qualifier de mage bien que je ne pratique pas souvent. Si je ne pratique pas souvent, c’est bien parce qu’il y a les études, mes parents qui me mettent la pression, me colle, ne me laissent jamais tranquille.

    D’ailleurs à ce titre, si on pouvait m’expliquer comment contrôler un égrégore et se débarasser d’une larve, ça m’aiderait. Merci.

  19. Louve Samedi 5 mai 2012 à 20 h 32 min - Reply

    Qu’en pensez honnêtement? Comment ne pas les juger ou les blâmer? Certains aimerait être sûrs avant de se lancer.D’autres sont trop couards pour avancer. D’autres encore trouvent ça classe et emboite le pas à la mode. Honnêtement (et ça n’est que mon avis donc cela n’engage que moi) un sorcier est le personnage assez fou pour se lancer dans les expériences mais aussi suffisamment censé pour diriger ses expériences dans le bon sens. Son crédo? La meilleure des théories est la pratique ^..^ . (La folie n’est pas tare mais le grain de sel qui s’immisce partout pour faire évoluer les choses).
    Merci pour cet article, bien à vous,
    L.C.

  20. Abelard Méris-Corgaut Vendredi 27 juillet 2012 à 16 h 39 min - Reply

    Bien que l’article soit déjà un peu ancien, je profite de l’occasion pour donner mon avis :
    Comme tous, j’ai arpenté le web à la recherche d’informations, et j’en suis arrivé à même conclusion que dans tout les domaines l’excellence côtoie bien souvent le moins bon..

    Cela dit, je crois que ce constat n’est pas nouveau, c’est juste le support qui change avec les années :
    Les charlatans (parfois de bonne foi) ont toujours existé et les grimoires anciens, outre la valeur sentimentale que l’on peut y attacher ne sont pas toujours, loin s’en faut, synonyme de qualité !

    Comme tous aussi je crois, je suis parfois surpris et surtout inquiet de voir tous ces pseudos mages pulluler sur la toile et ailleurs, mais pour autant cela veut-il dire qu’ils soient plus nombreux ?

    Personnellement je ne crois pas..

    En revanche que ce constat soit choquant, je le concède volontiers, il est surprenant mais c’est sans doute du au syndrome « Harry Potter », qui pourrait laissé croire en première analyse que devenir Mage serait possible sans trop d’efforts ni de contraintes, et tout cela en quelques mois !
    C’est un peu le problème « du je veux tout, tout de suite » de notre société actuelle, c’est triste mais c’est un mal bien d’aujourd’hui !

    Bonne continuation à toutes et tous,
    Fraternellement,
    A.M.C

    • Arnaud THULY Vendredi 27 juillet 2012 à 17 h 56 min - Reply

      Disons qu’à une époque effectivement, les charlatants, bien que présents, étaient moins médiatisés, moins mis en avant, et leur discours sortait rarement du petit groupe à qui ils extorquaient biens et richesses sous des prétextes plus ou moins fallacieux. Aujourd’hui, la propagation par internet et d’autres médias du blabla commercial digne des pires marchands du temple fait que le très mauvais cotoie le mauvais, et qu’au final il devient difficile pour le chercheur sérieux de savoir vers quoi s’orienter, surtout quand on se lance.

      Plus nombreux, moins nombreux… je ne sais pas, néanmoins je me demande souvent si ce n’est pas notre société qui crée, par ce marasme ambiant, les bases qui incitent les gens à s’engouffrer dans cette pensée délétaire, qu’il n’y avait probablement pas autant à une époque plus reculée. Mais peut être n’est-ce qu’une impression en effet. Dans le fond, le monde change mais les gens rarement…

  21. Abelard Méris-Corgaut Vendredi 27 juillet 2012 à 20 h 58 min - Reply

    Je suis tout à fait d’accord, notre société s’étaye aujourd’hui sur des principes et des modalités que je comprends mais auxquelles je n’adhère plus depuis longtemps..
    Internet s’en fait trop souvent le relais, ce qui me désole le plus reste encore de constater qu’il y a un public pour cela, et que de plus, il en redemande..
    tragique..

    Fraternellement,
    A.M.C

  22. Hibouliche Maalab Mercredi 8 août 2012 à 16 h 05 min - Reply

    Tiens tiens … je ne sais pas si je trolle, mais ça me rappelle des stats que je me suis faites il y a un petit moment, désespéré que j’étais du peu d’activité sur le forum de l’alliance. Je me suis basé, pour ces stats, sur les pages de membres de l’époque :
    - 54% ne dépassaient pas la présentation (0 posts)
    - 21% étaient en-dessous de la barre des 10 posts
    - 14% étaient en-dessous des 30 posts
    - 7,1% restants, dont 0,5% de très actifs (+ de 300 posts)

    Regrettant le « bon vieux temps » où chacun y allait de sa cuillère pour partager ses bonnes pratiques, je me suis dit « la meilleure manière de changer les choses c’est déjà de changer soi-même sa participation ». Ok,soit … donc j’y vais doucement … pas à pas … avec mon militantisme occulte (^_^)*.
    Cela dit comme chacun j’ai ma vie personnelle qui, loin de m’empêcher de pratiquer régulièrement (ne dit-on pas « la magie doit servir la vie de tout les jours, mais la vie de tous les jours ne doit pas servir la magie » ?), oriente mon regard vers d’autres sujets que le partage de pratiques magiques sur les réseaux francophones. D’autant que les réseaux anglophones sont parfois plus enrichissants et moins dogmatiques, normalisateurs, procéduriers, moins tout ça …

    Alors, peut-être qu’avoir l’étiquette « sorcier », ou « magicien » sur le front ça fait vendre. Mais perso j’en suis resté à l’image du gros taré qui s’amuse bien à organiser des fêtes dans sa caboche. De ce que je peux voir autour de moi, les gens se taisent plus, et sont moins légers à ce sujet qu’il y a quelques années … mais c’est peut-être qu’à force d’en parler autour de moi, ça intéresse des gens.

    Allez, à tantô tout le monde !

  23. lem13 Vendredi 24 août 2012 à 9 h 00 min - Reply

    bonjours,
    moi personnellement j’ai passé plusieurs années à étudier l’ésotérisme avant de commencer à pratiquer, je ne me sentais pas prête à faire des rituels parce que il fallait avant faire un travail sur moi, changer mon être évoluer à travers la méditation, l’autosuggestion, le rêve lucide, la lecture, l’introspection, la visualisation, pour avoir plus confiance en moi, avoir la paix interieure, se connaitre soi meme et connaitre le monde qui nous entoure, être quelqu’un de meilleur vaincre mes peur et aussi mes anciens préjugés que la société a bien encré dans mon subconscient
    et finalement c’est quoi la magie? les rituels sont importants mais pas indispensables ont peut faire de la magie avec la pensée et la visualisation et crois moi ça peut être très efficace …

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Samedi 25 août 2012 à 8 h 57 min - Reply

      En quoi le fait de pratiquer uniquement par visualisation et en s’abstenant de tout l’aspect cérémoniel, implique-t-il pour autant qu’il faille se passer d’une véritable connaissance de soi? La magie cérémonielle ou l’entéléchie/psychurgie (qui sont toutes deux rituelles au passage) ne constituent que quelques facettes d’une même réalité.

  24. Elanaï Jeudi 6 septembre 2012 à 19 h 13 min - Reply

    Malheuresement, quand on débute en pratique, comme moi, dans le domaine ésotérique, on constate très très vite que beaucoup ne savent pas vraiment de quoi il parle, et donnent facilement moulte conseils, sur d’eux, car on ne peut les contre-dire…
    En tant que novice, on cherche très souvent conseil et aide auprès des soit-disant plus expérimentés… Au final, j’ai finis par tester toute seule, certains petit truc…
    J’avoue, je fais partie de ce qui ne pratique pas beaucoup… A contrario, je fais partie de ceux qui s’y intéresse de très près depuis une quinzaine d’année…
    Je fais effectivement plus, comme tu le dis Arnaud, de l’étude magique! Mais je compte y remédier avec ton bouquin! ^^

  25. Lionel de Sirius Vendredi 7 juin 2013 à 13 h 47 min - Reply

    Bonjour à tous et à toi Arnaud, j’ai lu…. je suis venu…. et j’ai été surpris…. tu écris «53% de « mages » n’ont JAMAIS pratiqué la magie?? O_O. » j’avoue qu’une vérité s’oblige si c’est le cas de ces farfelu alors comme je le dis souvent dans notre métier plus de 90% sont des charlatans, il est vrai est cela est bien dommage car les 10% de bon en souffrent énormément ! À LA QUESTION : Quel Mage êtes vous ? Je vous répondrai « je suis qui je suis » sans vanité, orgueilleux ou profiteur, je pratique la magie à ce que la terre me donne en temps « c’est-à-dire 24/24 heures 7J/7j quand on se dit occultiste, Mage etc.. d’abord pour moi ce n’est pas qu’un métier c’est une vocation, une véritable implication de vie. Mais je suis tout à fait en accord avec toi, ma sorcière bien aimé et charmed sont pour nous de bien minable décor. Bonne continuation à tous…. Lionel de Sirius.

    http://eso-divina.forumactif.org/

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Vendredi 7 juin 2013 à 16 h 16 min - Reply

      Ces chiffres commencent à dater un peu maintenant, la fièvre « charmed » et « harry potter » étant retombée, il y a fort à parier que les %ages aient un peu changé, mais je ne serais pas surpris qu’ils soient encore à peu près similaires de nos jours. Soyons clair, il n’est pas question de dire que 53% des « mages » n’ont jamais pratiqué, mais bien que 53% des gens qui revendiquent ce titre n’ont jamais pratiqué. Cette nuance prouve simplement que ce terme de « mage » est fortement usurpé et qu’il s’agit avant-tout d’une dénomination que beaucoup s’attribuent par orgueil ou parce que c’est « cool ».
      Mais à mon sens le problème est beaucoup plus global que cela. Entre les gens qui ne font rien mais donnent des conseils, ceux qui se prétendent « spirituels » (c’est comme les gens qui se prétendent intelligents. Coluche disait à ce sujet que les gens ont toujours l’impression d’en avoir assez, vu que c’est avec ça qu’ils jugent :D ) et tous ceux dont les propos douteux laissent transparaître des aspirations bien loin d’un idéal de vertu, on s’aperçoit que le milieu est gangrené jusqu’à la moelle par des mythomanes en tout genre qui se servent de l’étiquette « ésotérisme » pour se mettre en avant.
      C’est bien triste malheureusement.

  26. Zoziau Vendredi 12 juillet 2013 à 21 h 42 min - Reply

    Je ne sais pas si tout ça me choque ou non… à la base, oui, parce que cela montre de la suffisance et de la prétention de la part de certains… Mais pas seulement.

    C’est comme ceux qui apprennent un jour que leur famille est juive, et qu’ils sont juifs. Mais ils n’ont jamais grandi dans cette religion, qui leur reste « étrangère » (ce fut mon cas vers l’adolescence). Ou du moins, n’ont rien vécu de formel, mais en lisant, en apprenant, ils découvrent que « c’est tout à fait ça », que ça éveille quelque chose de profond, une mémoire enfouie, un lien, une compréhension. Pas besoin d’aller à la synagogue tous les vendredis soirs pour se sentir « juif » ! Pas besoin de suivre tous les rites, même pas besoin, au fond, d’en suivre un seul, ni d’être expert en kashrout… Pas besoin non plus de croire en ce dieu unique qui fonde cette religion. On porte ça en soi, c’est inscrit, et ça le restera toujours.

    Je me considère comme sorcière, parce que je l’ai été de fait sans savoir que cela avait un nom, parce que je sens ce rapport profond que tout a avec tout, parce que mes colères chargent violemment mes souhaits, malgré moi, et que cela ne relève pas tant du mage que du jeteur de sorts.

    Je ne pratique guère, je n’ai pas de lieu ni de temps protégé, pas de guide qui m’évite de me disperser, tant pis. Je garde juste le bout du petit doigt dans le grand bain magique, histoire de ne pas perdre le contact. Et je cueille des plantes, et je parle au vent. Et ça suffit.

    Peut-être aurais-je répondu « jamais » ou « moins d’une fois par an » à ce questionnaire ?

  27. Xenas Mentras Mercredi 19 mars 2014 à 7 h 47 min - Reply

    Bonjour, Bonsoir,

    Il y a ceux qui s’appellent « mages » et « sorcier » alors qu’il n’y a aucune expérience pratique certes.

    Il faudrait également nous faire discerner « magie » et « sorcellerie ».

    J’en ai entendu se dire sorcier: je leur demande la différence, et aucun d’entre eux ne m’ont donné les mêmes informations… C’est moyen tout de même.

    PS: je suis tombé sur ce site par hasard, pas sûr que j’y retourne, même en le mettant dans mes favoris.

  28. nadege chavane Dimanche 31 août 2014 à 11 h 21 min - Reply

    Bonjour,

    je suis tout à fait d’accord. j’ai déjà été voir un forum concernant l’ésotérique et j’ai été surprise, effectivement, de voir des jeunes personnes demandant comment être un vampire ou un loup garou et … Tenez vous bien…. comment passer un pacte ou vendre son âme à une entité. je fais partie de ceux qui aiment bien et beaucoup regarder les films de vampires et loups garous et sorcières mais je sais pertinemment que c’est de la fiction et rien de plus. les vampires et loups garous représentent pour moi les autres parties de l’être humains. L’homme est un loup pour l’homme, nous vampirisons tout ce que nous touchons car nous sommes en manque(d’où votre livre sur le vampirisme énergétique), nous agissons dans l’ombre et nous créons le chaos autour de nous. et pour la magie, c’est le désir de pouvoir. Je crois beaucoup en la magie mais je pense aussi que nous n’avons apparemment pas compris le véritable but de la magie et nous avons tendance à l’utiliser n’importe comment et apparemment, nous attendons des résultats irréels alors que les résultats d’une pratique magique reste en accord justement avec la réalité. je pense également qu’on ne connait plus la vraie définition de magie. j’ai déjà pratiqué une ou deux fois la magie et je ne me proclame pas mage car se proclamer mage c’est pratiquer mais aussi avoir une autre vision des choses plus sages. Bref ! Être dans une autre « dimension » de pensée. par contre, j’ai ma propre vision des choses et j’en parle sans essayer d’obliger les gens à penser comme moi mais en espérant qu’ils acceptent ma manière de voir différente de la leur.
    merci pour cet article

  29. François Samedi 16 mai 2015 à 15 h 45 min - Reply

    Bonjour
    A vrai dire, je me reconnais assez dans les résultats de ce sondage qui date de 2011.
    Je m’intéresse à la magie depuis moins de 3 ans, je lis beaucoup sur le sujet, j’ai acheté le nécessaire pour commencer dans les règles de l’art, mais je n’ai jamais commencé à pratiquer… soit j’ai envie de faire autre chose… ou pas assez tranquille pour faire une expérience… ou les conditions ne sont pas réunies… ou envie d’être accompagné… bref toujours une « bonne » raison pour reporter et faire autre chose… manque de motivation? je ne pense pas car cela me fascine toujours et j’ai vraiment envie de tester…
    En même temps , je ne me revendique pas comme mage…

Leave A Response »

Cliquez ici pour annuler la réponse.