Bibliothèque : Le Plan Astral

Arnaud THULY mai 29, 2013 3
Bibliothèque : Le Plan Astral
  • Lecture
  • Contenu
  • Prix
  • Disponibilité

J’attaque aujourd’hui un des livres qui compose ma bibliothèque depuis des années et dont je me sers généralement comme exemple pour montrer à quel point l’être humain peut se perdre dans ses croyances (par conviction ou par appât du gain, au choix…). On trouve peu d’ouvrages qui prennent la peine de vraiment s’intéresser aux mondes invisibles, et malheureusement, les rares qui s’y sont essayés nous ont généralement servi un syncrétisme difforme remplie de croyances et de superstitions et bien peu d’étude et de compréhension sérieuse. Avant toute chose soyons clair, je n’en veux pas aux auteurs. L’astral est un mirage permanent pour celui qui l’explore et qui se retrouve constamment soumis à ses filtres. Je trouve simplement navrant, alors que ces auteurs ont parfaitement conscience de cela, qu’ils viennent faire le tour d’horizon de l’astral en laissant aller sous leur plume l’intégralité de leurs croyances (souvent aveugles) pour les ériger en tant que vérité absolue auprès du public (qui aujourd’hui encore, se laisse bien souvent berner, les illusions étant extrêmement tenaces, il suffit de voir ce que les religions et les croyances font encore aujourd’hui de notre monde).

L’ouvrage que nous allons étudier aujourd’hui n’est autre que « Le plan astral » de Charles Webster Leadbeater, paru en 2000 aux éditions Adyar (la version originale a été publiée en anglais en 1895)

Bon, ce n’est un secret pour personne, Leadbeater fait partie de ces auteurs que j’exècre au plus haut point, il vaut largement un Spérandio moderne (sauf que Leadbeater possède une prose bien plus agréable). Mais pour autant, je possède la majorité de ses ouvrages traduits en français (si si…), comme tous ceux des principaux acteurs de la société théosophique (je vous l’ai dit, je déteste juger d’une idée ou d’un ouvrage sur de simples « on dit que » sans l’avoir lu moi-même).
C’est cet ouvrage qui m’a fait découvrir une partie des idées de la société théosophique et de Leadbeater, il y a bientôt 7 années de cela. Je cherchais à l’époque des informations sérieuses sur le plan astral qui auraient pu m’aider à avancer dans ma quête. Si j’avais déja entendu parler de Blavatsky et d’Annie Besant, le nom de Leadbeater m’était alors inconnu… (je faisais partie des chanceux…)

4ème de couverture

Bien des livres nous entretiennent de ce Royaume invisible qui interpénètre notre monde physique. L’auteur, grand clairvoyant, considère la partie inférieure de ce monde inconnu. Il en fait la description, puis parle de ses habitants, humains vivants et morts, non humains, artificiels. Puis il aborde les phénomènes supraphysiques.

Sommaire

Préface
Introduction
Le Décor. – Les sept subdivisions. – Degrés de Matérialité. -Caractères de la vision astrale. – L’aura. – Le Double éthérique. – Grossissement des objets minuscules. – Le pays d’Eté. – Les archives astrales.

Les Habitants. – I. Humains; 1) Les vivants: l’adepte et son disciple. – Les pychiques. – Les personnes ordinaires. – Le magicien noir.
2) Les morts : Nirmânakâya. – Le disciple qui attend sa réincarnation. – Les morts ordinaires. – Les ombres. – Les coques. – Les coques vitalisées. – Les suicidés. – Les victimes de mort subite. – Les vampires. – Les loups garous. – Les magiciens noirs défunts.

II. – Non Humains : l’essence élémentale. – Les corps astrals des animaux. – Les Esprits de la Nature, les Fées etc. – Kâmadévas. – Rûpadévas. – Arûpadévas. – Dévarâjas.

III. – Artificiels: Elémentals formés inconsciemment. – Anges gardiens. – Elémentals formés consciemment. – Artificiels humains.

- L’origine authentique du spiritisme

PHENOMENES: revenants de cimetières. – Apparitions de mourants. – Lieux hantés. – Revenants familiaux. – Sonnettes tirées, pierres lancées, etc. – Fées. – Communications. – Ressources astrales . – Clairvoyance. – Prévision. – Seconde vue. – Forces astrales. – Courant éthériques. – Pression éthérique. – Energie latente. – Vibrations sympathiques. – Mantras. – Désagrégation. – Matérialisation. – Pourquoi l’obscurité des séances. – Photographie spirite. – Duplication. – Précipitation de lettres et d’images. – Ecritures sur l’ardoise. – Lévitation. – Lueurs spirittes. – Manipulation du feu. – Transmutation des métaux. – Répercussion.

Conclusion

Mon Avis

Par où commencer.
L’ouvrage, de ses premières lignes jusqu’à la toute fin, n’est clairement qu’un mixage de plusieurs travaux issus de diverses traditions, comme c’est si souvent le cas avec la société théosophique. On y prend tout ce qui traine dans les religions dont on fait le synchrétisme, on mélange tout et on voit ce qui en ressort. Ca fait qu’il y a parfois du très mauvais, mais aussi parfois des choses intéressantes. Bien entendu, le tout reste globalement mêlé à beaucoup trop de croyance et de filtres de l’auteur pour que quelqu’un qui n’a jamais mis les pieds dans l’astral puisse s’y repérer et faire un tri efficace.

Par ailleurs, tout le livre est parsemé de concepts extrêmement manichéens, du gentil qui veut amener le monde dans la lumière, du méchant qui veut avilir ou détruire le monde. Là encore, c’est le principal cheval de bataille de la société théosophique: l’affrontement des mages blancs contre les mages noirs dans l’astral. Au début cela me faisait juste sourire. Et puis avec le temps cela finit par me fatiguer car ce discours est repris de nos jours par bien des auteurs « célèbres » (affiliés à la société théosophique évidemment) et ce genre de discours se propage. C’est ainsi qu’on en arrive à des idéologies des plus douteuses et à une forme de paranoïa d’une partie des « praticiens » qui se persuadent d’être constamment la proie de leur voisin qui leur veut du mal car c’est évidemment un mage noir (si en plus ce voisin est d’origine africaine, il n’y a alors plus aucun doute sur sa culpabilité!)

Bref, ce n’est pas complètement un mauvais ouvrage (je prends sur moi là..), disons juste que je le déconseille fortement à toute personne qui s’intéresse sérieusement à l’astral, à ses mystères et à ses « habitants ». Ce genre d’ouvrage ne fait que propager une vision crédule et erronée des mondes invisibles, et si une personne déja expérimentée sera en mesure de prendre ce qu’il y a d’intéressant dans ce livre (en petite quantité je vous rassure) et de bien rire le reste du temps, les personnes qui débutent s’y perdront juste.

Mon conseil : passez votre chemin…

3 commentaires »

  1. Dumbo Dimanche 14 juillet 2013 à 14 h 01 min - Reply

    Bonjour,

    Que conseillez-vous comme bon ouvrage au sujet du plan astral ?
    Je pensais regarder du côté de Besant mais il semble que c’est une mauvaise idée.

    Merci pour votre blog !

  2. Le vieux Sâm ;) Dimanche 29 septembre 2013 à 20 h 39 min - Reply

    Egalement et pour revenir sur la conclusion, que conseilleriez vous comme ouvrage au sujet du plan astral?

    • Arnaud THULY
      Arnaud THULY Mardi 1 octobre 2013 à 9 h 59 min - Reply

      Il est difficile de conseiller de « bons » ouvrages sur le sujet. A ce jour le mieux est encore de voir du côté des livres américains traitant de voyage astral (buhlman, monroe, peake etc.). Même si je ne partage pas forcément pleinement les avis de ces derniers sur le plan astral, je trouve qu’ils constituent aujourd’hui la meilleure base de recherche sur le sujet, et le point de départ le plus intéressant pour appréhender avec un peu moins de fantasme le principe des « plans ».

Leave A Response »

Cliquez ici pour annuler la réponse.